MAP- Le Maroc est fermement convaincu que le secteur de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) peut apporter des réponses concrètes aux principales problématiques du continent africain, a souligné, jeudi à Diamniadio (à une trentaine de km de Dakar), la ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Économie sociale, Mme Nadia Fettah Alaoui.

S’exprimant à l’ouverture de la 2ème édition du Salon tournant de l’économie sociale et solidaire (ESS 2019), évènement initié par le Maroc, le Sénégal et la Côte d’Ivoire, Mme Fettah Alaoui a noté que l’ESS “peut apporter des réponses concrètes aux principales problématiques de notre continent africain, liées au chômage, à la pauvreté, à l’exclusion, au développement durable, à l’équité et éthique, et à l’autonomisation de la femme”.

La participation du Royaume à cette importante manifestation s’inscrit dans le sillage des profonds liens d’amitié, de fraternité et de coopération qui distinguent nos relations, peuple et gouvernement, a-t-elle dit, relevant que ces liens “se sont couronnés dans le domaine de l’ESS par la signature, sous la présidence effective de SM le Roi Mohammed VI, et du Président Macky Sall, de deux importants accords de coopération”.

Il s’agit, a rappelé la ministre, du Mémorandum d’Entente dans le domaine d’Economie Sociale et Solidaire, signé le 21 mai 2015 à Dakar, et de la convention de Partenariat pour la Création d’un Salon Tournant de l’ESS et de l’Artisanat, de partage des bonnes pratiques de l’Initiative Nationale du Développement Humain et du Programme d’Urgence de Développement Communautaire et le financement des projets commun, signée en novembre 2016 à Dakar, entre les Co-présidents de la Commission Economie Sociale et Solidaire-Artisanat du Groupe d’Impulsion Economique Maroc-Sénégal.

À LIRE  ISRAËL: Six Palestiniens s’évadent d’une prison de haute sécurité, dont un ex-chef militaire

“Notre participation à ce salon tournant, s’inscrit également dans le cadre des liens d’amitiés, de fraternités et de coopération avec la République de Côte d’Ivoire”, a-t-elle ajouté, soulignant que cette manifestation offre l’occasion, aux membres de la délégation marocaine, de mener des réflexions et d’échanger les expériences avec leurs homologues sénégalais et ivoiriens en matière de développement du secteur de l’ESS, ainsi que d’étudier les voies et moyens de les partager avec l’ensemble des pays du continent africain, notamment ceux de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

En vertu de ces accords et en partageant une vision commune de mener l’Afrique vers une croissance inclusive et de faire de notre partenariat un modèle de coopération Sud-Sud réussi, le Maroc a pris l’initiative d’organiser la 1ère édition du Salon Tournant, en novembre 2017 à la ville de Casablanca, a-t-elle enchaîné, notant que le 1er Salon a été marqué par la participation distinguée d’une importante délégation Sénégalaise et Ivoirienne.