Connu pour ses arômes, ses épices et l’hospitalité de ses habitants, cette destination d’Afrique du Nord est de plus en plus convoitée pour sa cuisine. Un art intimement lié à l’histoire et aux coutumes du pays.
Les influences des différentes cultures présentes au Maroc (amazigh, arabe, andalouse, etc.) font que la gastronomie Marocaine soit l’une des plus riches du monde.

Le Maroc est un pays où il fait bon vivre et la cuisine y est riche, chaleureuse, emprunte à tous les délices de l’Orient. Elle fait la part belle aux épices : la coriandre, le safran ou le cumin rehaussent tous ses mets d’une pointe de piquant du meilleur goût.

La cuisine marocaine est devenue l’un des attraits du Royaume chérifin qui vient d’être déclaré deuxième pays pour sa gastronomie par le site britannique Worldsim, qui recueille les avis de voyageurs. Tous vantent la variété des plats, qui proviennent de plusieurs horizons et d’influences diverses. Elle reflète en réalité l’histoire complexe d’un pays et des différentes populations qui y ont vécu. Entre les épices amenées par les Arabes, les dattes et céréales importées par les nomades bédouins du désert et le couscous qui comporte des couleurs subsahariennes, juives, et même asiatiques… Une multitude d’influences ont donné naissance à une cuisine extrêmement riche, qui trouve également ses empreintes dans les cultures turques (importateurs du fameux méchoui) et andalouses. En effet, après les conquêtes arabo-musulmanes du VIIe siècle, les Maures (appelés couramment musulmans) quittèrent l’Andalousie, apportant au Maroc leur héritage.

Les couscous, les tajines, la harira, le méchoui, la rfissa, la seffa, ainsi que la pastilla, qu’elle soit de poulet ou de fruits de mer, sont ses plats les plus réputés. On en a l’eau à la bouche rien que d’en parler !

À LIRE  LA GASTRONOMIE MAROCAINE À L'HONNEUR AU FESTIVAL «CUISINES DU MONDE» À BELGRADE