Ivanka Trump, conseillère du président américain, Donald Trump, est arrivée ce mercredi à Rabat pour promouvoir son initiative de développement économique des femmes.

A son arrivée à l’aéroport, elle a été accueillie par Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem.
Elle a été saluée ensuite par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita et le chargé d’affaires près l’ambassade des Etats-Unis à Rabat, David Greene, ainsi que par d’autres personnalités.
La visite d’Ivanka Trump porte notamment sur la promotion de son Initiative de développement économique des femmes (Women’s Global Development and Prosperity(W-GDP), un programme porté par elle qui a pour ambition d’aider à l’émancipation économique de 50 millions de femmes d’ici 2025 et qui est doté d’un budget de 50 millions de dollars, fournis par l’Agence américaine de développement international (USAID).
Ivanka Trump effectuera une visite à Sidi Kacem et aura également des rencontres avec des responsables marocains à Rabat et Casablanca.

l’initiative Women’s Global Development and Prosperity (W-GDP – ) consiste à accorder aux femmes les moyens de s’épanouir et de surmonter les obstacles qui les empêchent de contribuer au développement économique de leurs pays est l’un des principaux objectifs du Women’s Global Development and Prosperity (W-GDP), une initiative lancée par Ivanka Trump.
Initié en février 2019, ce programme vise à venir en aide à 50 millions de femmes d’ici 2025 dans différents pays en développement, et ce par le biais d’activités gouvernementales américaines et de partenariats public privé, selon le site officiel du programme.
Pour Ivanka Trump, investir dans les femmes est essentiel à la prospérité économique collective et à la stabilité mondiale. “Lorsque nous autonomisons les femmes, les communautés et les pays prospèrent”, estime-t-elle.
Doté d’un budget de 50 millions de dollars, fournis par l’Agence américaine de développement international (USAID), ce programme repose sur trois piliers essentiels :
• Accorder aux femmes une éducation et une formation de qualité pour leur permettre de prospérer dans des emplois bien rémunérés dans leurs économies locales
• Faciliter aux femmes chefs d’entreprise l’accès au financement et à la formation pour développer leurs projets
• Promouvoir un environnement favorable qui accroît l’autonomisation économique des femmes en réduisant les obstacles et en renforçant les protections dans les politiques, les lois, les réglementations et les pratiques.
En juillet 2019, W-GDP a annoncé le premier cycle de financement incitatif. Au total, 14 nouveaux projets avec plus de 200 partenaires des secteurs public et privé répartis sur 22 pays ont été mis en place.

À LIRE  LE MAROC EST "DE MOINS EN MOINS DÉPENDANT DE LA PLUVIOMÉTRIE"