Les compagnies aériennes American Airlines et Royal Air Maroc ont déposé une demande d’autorisation au DoT (ministère des transports américain) pour partager leurs codes entre les Etats-Unis et le Maroc.

Possédant déjà un accord interligne, les deux futures partenaires dans l’alliance Oneworld veulent franchir un pas supplémentaires, afin d’offrir à leurs clients «des options additionnelles pour atteindre plus de destinations». Royal Air Maroc, dont l’entrée formelle dans l’alliance est prévue au premier trimestre 2020, dessert déjà au départ de sa base à Casablanca-Mohammed V les aéroports de New York-JFK, Washington-Dulles, Miami et depuis juin dernier Boston-Logan. American Airlines doit de son côté inaugurer en juin 2020 une nouvelle liaison saisonnière entre Philadelphie et Casablanca, sa première vers l’Afrique.

Outre les lignes entre les deux pays, la demande d’autorisation mentionne de « futurs marchés potentiels de codeshare » tels qu’Abidjan en Côte d’Ivoire, Bamalo au Mali ou Cotonou au Bénin. En aout dernier, Vasu Raja, vice-président du réseau et de la planification chez American Airlines, se disait « impatient de travailler avec Royal Air Maroc quand ils rejoindront l’alliance Oneworld en janvier, ce qui permettra de créer encore plus de liaisons en Afrique, vers des villes comme Marrakech, Lagos et Accra. Et ce n’est qu’un début ».

Royal Air Maroc dispose déjà en Amérique du nord d’accords avec JetBlue et WestJet ; American Airlines propose de son côté huit destinations africaines via British Airways et Iberia. (air-journal)

À LIRE  Projet de construction du gazoduc Nigeria-Maroc: premier feu vert d'Abuj