Le Couscous… Ce plat enraciné dans la culture traditionnelle et qui nous est tellement cher, que durant le Ramadhan il nous manque tant. Parce qu’on l’avoue, nos vendredis sans couscous semblent manquer de quelque chose et durant ce mois sacré, nous nous privons de ce plat national qui raffole petits et grands et régale nos papilles. Toutefois, nous en avons droit la nuit du destin… Mais vous vous êtes déjà demandés pour quelles raison nous ne mangeons le Couscous que durant Laylat al qadr ?

  • Parce que c’est une tradition:
    Grand absent de la table marocaine durant ce ramadan, Le couscous refait surface comme principal repas de la nuit du destin
  • Pour régaler les papilles des enfants qui jeûnent
    Le 26ème jour de Ramadan se fête, et les enfants jeûnent pour la première fois ce jour là, ils ont droit de profiter de l’un de leurs plats préférés non ?
  • Parce que toute la famille est là
    Cette nuit-là est bien sacrée, et l’esprit familial est au rendez-vous, comme un Vendredi…
  • Pour le servir aux personnes démunies
    La nuit du destin doit être célébrée comme il se doit. Et les plats de Couscous doivent être amenés aux mosquées, et surtout pour les personnes nécessiteuses.
  • Parce qu’il est synonyme de célébration
    On l’avoue bien ! Qui dit fête dit Couscous…
  • Parce qu’il nous manque
    Il faut bel et bien le manger ne serait qu’une seule fois durant Ramadan
  • Parce que c’est une tradition
À LIRE  Le tajine, un plat familial dans la cuisine marocaine