La cinquième édition du Festival de la Taktouka s’est ouverte, vendredi soir à Chefchaouen, avec un vibrant hommage à l’artiste Chama Zaz, en reconnaissance de son parcours artistique et de sa contribution dans la promotion du patrimoine des Jbala.

La cérémonie d’ouverture de ce festival, organisé par l’Association Ibn Machich a été marquée par des spectacles du folklore des Jbala du groupe El Bawardia et de la Taktouka.

L’organisation de cette manifestation a pour objectif de préserver le patrimoine culturel et artistique des Jbala, a indiqué le président de l’Association Ibn Machich, Abdesslam Bouabid.

Cette édition connaît la participation de plusieurs groupes de différentes provinces de la région, dans le but de rapprocher cet art du public et de faire connaitre le patrimoine artistique de la province, ainsi que de contribuer à sa préservation.

De son côté, le directeur du festival, Saber Jniyeh, a souligné que ce festival se veut l’occasion de promouvoir ce patrimoine immatériel et de préserver son identité, ajoutant que les organisateurs œuvrent à insuffler une nouvelle dynamique à travers la participation d’artistes marocains et étrangers.

Cette initiative contribuera également à la promotion touristique, culturelle et artistique de la ville, a-t-il précisé.

Cette manifestation artistique, organisée en collaboration avec la province de Chefchaouen et le Conseil provincial, s’est clôturée le 23 novembre, marqué par l’organisation d’un spectacle du patrimoine des jbala animé par les troupes des artistes Abdelkarim Essahli et Mohamed El Massari.

À LIRE  Art berbère : La Fondation Leila Meziane sollicitée en Espagne