MAP- 1.753 douars, 232 collectivités et 27 provinces. C’est la cible que se fixe le plan national de lutte contre les effets de la vague de froid au titre de la saison 2019-2020.

Présentant le projet de budget sectoriel 2020 du ministère de l’Intérieur devant la commission de l’Intérieur et des collectivités territoriales à la chambre des conseillers, mercredi, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a précisé que 736.311 personnes au total devront bénéficier de ce plan national.

Instauré depuis 2007, ce plan, a rappelé le ministre, porte sur des mesures d’assistance aux populations touchées à travers la mise en œuvre du centre de pilotage et de veille au niveau du département de l’Intérieur pour le suivi de la situation et la coordination des interventions. Celles-ci consistent à assurer l’approvisionnement normal des zones ciblées en produits de base et en moyens de chauffage, en plus de la fourniture de la nourriture pour bétail.

Parmi les mesures adoptées, a poursuivi Laftit, figurent la mobilisation de matériel et d’engins appartenant aux services de l’État et aux privés afin de désenclaver les douars et d’assurer leur raccordement au réseau téléphonique. A cela s’ajoute l’intervention immédiate par hélicoptères de secours de la gendarmerie royaume et du ministère de la Santé pour venir en aide aux populations en détresse notamment les femmes enceintes.

Sur la liste des actions figurent aussi la prise en charge et l’hébergement des personnes affectées par le froid dans des unités d’accueil sécurisées qui offrent nourriture et soins de santé, indique la même source.

L’approche d’intervention, a souligné le ministre, s’est articulée autour de sept axes ”à fort impact social”, durant la saison passée. Elles portent sur les prestations médicales à travers le déploiement d’hôpitaux des Forces armées royales (FAR) à Azilal et Midelt. Un hôpital mobile du ministère de la Santé à Midelt (Imilchil), ainsi que des caravanes médicales et des visites de terrain dans les provinces concernées sont mis à contribution en vue de renforcer la couverture médicale et d’activer le programme “Riaya” du ministère de la Santé.

À LIRE  Covid-19: 48 nouvelles guérisons au Maroc, et 23 nouveaux cas confirmés

Les personnes les plus vulnérable, les femmes enceintes et les personnes âgées vivant dans des zones éloignées et les personnes souffrant de maladies chroniques, bénéficient, dans ce cadre, de suivi médical, selon le ministre.

Le ministre a également rappelé, à l’occasion, que des lots de produits alimentaires et de couvertures sont distribués dans les provinces concernées par ce plan avec la participation de la société civile. S’y ajoutent les services d’hébergement et de secours en fournissant des couvertures aux centres Dar Attaliba et Dar Attalib, aux internats, aux hôpitaux, aux centres de santé et aux orphelinats, a-t-il souligné ajoutant que des pistes d’atterrissage des hélicoptères sont aménagées pour la prise en charge pour les cas urgents.

Au cours du déploiement de ce plan, le bois de chauffage est également distribué ainsi des fours améliorés, dans le cadre du programme annuel du Haut-commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la désertification, avec l’octroi de 6200 unités au profit des populations et des établissements scolaires. L’opération de chauffage des centres de santé et des maternités en fait partie, a ajouté Laftit.

L’approche d’intervention pendant la saison dernière, a-t-il rappelé, a été axée sur la mise en place des aliments pour bétail subventionnés dans le cadre du programme du ministère de l’Agriculture, ainsi que sur le désenclavement des douars.

En parallèle, le ministère de l’Équipement, du Transport et de la Logistique oeuvre de concert avec les autorités provinciales et locales pour l’ouverture des routes nationales, régionales et provinciales, la mobilisation d’engins de déneigement afin d’assurer la fluidité de la circulation et le suivi régulier de la météo.