Le Maroc poursuit ses actions en faveur du climat, sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans le cadre d’une approche “ambitieuse et solidaire”, a souligné, lundi à Madrid, le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani.

“Le Royaume du Maroc poursuit, sous le leadership et l’implication personnelle de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le développement de ses interventions et ses actions aux niveaux national, régional et international dans le cadre d’une approche ambitieuse et solidair””, a affirmé M. El Otmani lors du Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement tenu dans le cadre de la COP25.

Pour rappel, ce sommet regroupera près de 50 chefs d’Etat et de gouvernement, ainsi que les présidents des institutions de l’Union européenne (UE) et les représentants d’institutions internationales, telles que l’OCDE et la Banque inter-américaine de développement (BID).

Des délégués de la société civile sont également présents, “en vue de débattre des moyens de faire face aux défis du changement climatique”.

“Le Maroc s’est engagé depuis longtemps dans la lutte contre le changement climatique, à travers le lancement d’une politique hydraulique depuis des décennies que nous sommes en train de revoir », a fait savoir le ministre, notant que le Royaume ambitionne de dépasser les objectifs 2020-2030 de la stratégie nationale en matière des énergies renouvelables, lancée depuis 2009.

Il a, par ailleurs, rappelé les différentes initiatives lancées par SM le Roi Mohammed VI dans les domaines liés à l’environnement qui ont commencé à avoir des retombées positives, soulignant l’engagement du Royaume à s’intégrer dans cette dynamique internationale en faveur du climat, et plus particulièrement à l’échelle continentale.

À LIRE  42 victimes dans les incendies qui ravagent le nord de l’Algérie

Sur un autre registre, le ministre a fait état des rencontres tenues avec plusieurs délégations, dont celles polonaise, portugaise et d’autres pays africains, qui ont, selon lui, manifesté leur intérêt à développer la coopération avec le Maroc et à promouvoir des joint-venture avec des établissements publics et des entreprises marocains.