Les efforts consentis ces dernières années en ce qui concerne l’investissement public ont permis de réduire les disparités entre les régions, a affirmé le chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani.

M. El Othmani qui s’exprimait, mercredi à Fès, à l’ouverture de la troisième édition du Forum économique de Fès-Meknès (4-6 décembre), a souligné que le gouvernement qui est disposé à accompagner la région à tous les niveaux, travaille selon une vision qui vise à garantir un équilibre entre les régions en ce qui concerne l’investissement public, ajoutant que le dernier rapport sur la répartition régionale de cet investissement, présenté par le ministre des finances devant le parlement, confirme cette tendance.

En ce qui concerne le Forum de Fès-Meknès, le chef du gouvernement a indiqué que cette rencontre constitue désormais une véritable rencontre africaine et internationale qui regroupe des acteurs économiques et institutionnels sur les plans local et régional, des professionnels du secteur privé et des universitaires, mettant l’accent sur l’engagement du gouvernement à accompagner ce genre d’initiatives.

«Nous voulons apporter notre appui politique et moral à ces initiatives étant donné que la phase actuelle est celle des collectivités territoriales et de la régionalisation», a-t-il insisté.

Mettant en relief la particularité de Fès et Meknès et les autres villes de la région, qui peuvent compter sur leur patrimoine historique, patrimonial et culturel pour réaliser le développement escompté, M. El Othmani a indiqué que cet héritage culturel devrait être la base de toute dynamique au niveau de la région.

Fès-Meknès bénéficie d’un intérêt particulier d’autant plus qu’elle est la deuxième région ayant connu le lancement de la déclinaison régionale du plan national d’accélération industrielle après Agadir, a rappelé le chef du gouvernement, qui fait état, dans ce cadre, de la création prochaine d’une zone franche qui devrait contribuer au développement de la région et à la création de l’emploi.

À LIRE  LES ŒUFS DE CONSOMMATION : UNE PERTE DE 350 MDH À CAUSE DU CORONAVIRUS

Pour sa part, le Président du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE), Ahmed Réda Chami a mis l’accent sur les atouts de la région Fès-Meknès qui «renferme le premier pôle universitaire national, un capital humain et une agriculture très intéressants et une connectivité importante outre un patrimoine culturel d’une richesse inouïe», ajoutant que la région se doit de définir sa propre vocation à l’instar de Tanger, Marrakech et Casablanca.

«L’une des vocations qui sera extraordinaire est de devenir le premier pôle de l’économie du savoir du Maroc, lequel sera construit autour des universités et des chercheurs en encourageant les startups et les entrepreneurs à venir s’installer à Fès», a expliqué M. Chami, qui a appelé, dans ce cadre, à investir dans des projets d e recherche et développement (R&D), menés conjointement par des universités et des entreprises.

Sur le plan touristique, le président du CESE a estimé que la ville de Fès, forte de son héritage culturel, «mérite beaucoup plus que cela» dans la mesure où la Médina pourrait attirer beaucoup plus de touristes dont le nombre se chiffrerait à 5 millions de personnes.

M. Chami s’est attardé, par ailleurs, sur un nombre de contraintes et sur les moyens à déployer pour accompagner les régions dans l’instauration d’une dynamique régionale permettant l’émergence d’un secteur économique porteur de croissance, créateur de richesse et générateur d’emplois et la création d’un environnement favorable des affaires.

Initié sous le thème «Des partenariats innovants, des synergies de croissance», cet évènement, organisé par la Chambre de commerce, d’industrie et de services Fès-Meknès et la Fondation du Forum, a pour mission d’’’ouvrir des horizons de partenariat, de coopération, d’échanges d’expériences et d’opportunités d’affaires entre les acteurs économiques, les institutions locales, régionales, nationales et leurs homologues étrangers, en vue d’encourager les investissements productifs’’.

Les participants à cette rencontre traiteront, trois jours durant, de sujets ayant trait aux rôles des conseils des villes dans la promotion du développement durable, aux programmes innovants pour le développement des entreprises, à la promotion des industries culturelles, créatives et sportives et aux défis de l’ouverture à l’international.

À LIRE  Post-Covid-19: vers un nouveau modèle de partenariat entre le Maroc et l’UE

Les organisateurs ont choisi de mettre à l’honneur la Conférence permanente des chambres consulaires africaines et francophones, qui sert d’espace pour le plaidoyer des chambres consulaires africaines pour le développement du secteur privé et du marché au service de la croissance économique.

A l’instar de la précédente édition, le Forum abrite les 7-èmes rencontres des villes amies et jumelées avec Fès autour du thème ‘’les conseils des villes, des locomotives pour les partenariats innovants et le développement durable’’ ainsi que la rencontre ‘’We Afri Can’’, qui traitera du ‘’temps d’une Afrique en action’’.

Un autre moment phare de cette édition est la soirée des trophées du Forum, laquelle constitue l’occasion de décerner des prix dans 12 catégories aux Entreprises de la Région qui témoignent de la vitalité du territoire et de son environnement propice pour vivre et investir.

Il sera également procédé à la remise de prix aux jeunes gagnants du premier Hackathon dédié au tourisme de demain organisé, du 22 au 24 Novembre, pour la première fois au siège de la Chambre de Commerce d’Industrie et des Services de la Région Fès-Meknès. Il vise à promouvoir la culture de l’entrepreneuriat et encourager l’esprit d’initiative et mettre en valeur le capital humain de cette jeunesse.

Au programme de cette édition, figurent aussi des ateliers et conférences qui traitent de «l’écosystème entrepreneurial», de «la valorisation du capital humain», de «la relation Entreprises/société civile» et de «l’ouverture à l’international et des Entreprises de talents dans les industries culturelles, créatives et sportives».

-MAP-