Le Procureur en chef de l’Audience Nationale d’Espagne a souligné la position du Maroc dans la lutte anti terroriste. « Le Maroc, qui se trouve dans la ligne de front, est déterminé à l’instar de ses confrères espagnol, français et belge à éradiquer ce phénomène mondial transfrontalier qui menace la sécurité et la stabilité de la communauté internationale », a indiqué Jesus Alonso alors qu’il s’exprimait lors de la Réunion plénière des Parquets membres du Groupe quadripartite antiterroriste.

«Il y a une très forte volonté de la part des quatre pays (Maroc, France, Espagne et Belgique), qui ont beaucoup souffert de cette menace, de coordonner ensemble leurs actions pour lutter contre ce danger planétaire», a-t-il relevé.

« Aujourd’hui plus que jamais, nous sommes appelés à travailler de concert pour faire face à la criminalité organisée, dont le terrorisme est l’une de ses formes et ce, à travers l’unification des systèmes de partage d’informations et de coordination », a-t-il insisté.

Selon J. Alonso, les quatre États partagent le même but, à savoir celui de faire régner la paix, la sécurité et la prospérité. « Ceci représente le challenge et le défi majeur pour les quatre pays confrères qui ont réussi vraiment à minimiser l’impact du terrorisme », a-t-il poursuivi.

« Certes, la situation est différente d’un pays à un autre, chacun ayant ses spécificités, sa propre culture et religion mais la menace est toujours la même. Nous avons procédé à un partage d’informations, mais il faudrait travailler davantage sur l’homogénéisation des systèmes juridiques et judiciaires », a-t-il fait observer.

À LIRE  Internet: Plus de 33 millions d’abonnés au Maroc

« Pour l’Espagne, le terrorisme ne date pas d’hier. Le pays a souffert de ce phénomène des années auparavant. Notre adhésion à ce Groupe quadripartite permettra de partager les expériences et les expertises et d’utiliser les nouvelles technologies de communication pour davantage de coordination », a-t-il soutenu.

Par ailleurs, le Procureur en chef de l’Audience Nationale espagnole a souligné l’urgence de lutter contre la nouvelle idéologie véhiculée par les groupes terroristes, à travers notamment le lavage des cerveaux et la manipulation des jeunes, estimant que le terrorisme trouve toujours racine dans l’extrémisme pour accroître ses potentialités.

Il a aussi relevé l’importance d»‘immuniser»» la jeunesse des quatre pays contre la menace terroriste, attirant, ainsi, l’attention sur le phénomène du retour des combattants étrangers dans leurs pays d’origine et la nécessité d’adopter une politique d’intégration.

MAP-