L’Espagne a exprimé « son souhait » de recruter au titre de la campagne agricole 2019-2020, près de 16.500 ouvrières saisonnières marocaines pour travailler dans la cueillette des fraises et des fruits rouges dans la province de Huelva (sud), indique un communiqué du ministère du Travail et de l’Insertion professionnelle.

Ainsi l’opération d’embauche des «Dames de fraises» qui se rendront en Espagne pour la campagne de la cueillette des fraises, débute la semaine prochaine dans trois régions au Maroc, avec la sélection de nouvelles candidates.

Comme expliqué à l’agence Efe par le ministère espagnol du travail, qui coordonne l’opération avec l’agence nationale marocaine de l’emploi, (ANAPEC), des hommes d’affaires andalous du secteur d’agriculture se déplaceront dans trois endroits différents pour examiner les nouvelles candidatures, le but étant de recruter 6500 nouvelles travailleuses.
Les recruteurs espagnols représentent les sociétés ASAJA, Freshuelva et d’autres petites entreprises, qui procéderont à la sélection et l’embauche des candidates pendant trois jours à partir de mardi 17 décembre.

Les entrepreneurs andalous privilégient les jeunes femmes de 25 à 40 ans, ayant une expérience dans le domaine et en bonne santé en raison des exigences physiques du travail…

Il faut rappeler que la partie espagnole souhaite employer environ 11.000 répétitrices en plus de 5.500 travailleuses pour la première fois et s’est engagée sur l’octroi des autorisations de travail en janvier 2020 pour permettre à ces dernières de rejoindre leurs lieux de travail en mars 2020.

MAP-

À LIRE  Covid-19/Emploi: L’économie marocaine perd 589.000 postes au deuxième trimestre de 2020