La vallée de Drâa, au sud de Marrakech, figure dans le Top 10 des «destinations idylliques» visitées cette année, pour des reportages, par les journalistes du prestigieux quotidien américain, le New York Times.

Située au sud de Marrakech, la vallée de Drâa est une région riche en potentialités. En mai dernier, Le New York Times Style Magazine a consacré un long carnet de voyage à la région mettant en avant la diversité et la richesse naturelles du Royaume et son passé millénaire, sous le titre: «En quête du Maroc ancien».

«Au sud de Marrakech, la vallée du Drâa exerce toujours un attrait indéfinissable en conservant les traces de son royaume berbère, aujourd’hui presque disparu», écrivait déjà en mai dernier le journaliste Aatish Taseer, pour le compte de New York Times Style Magazine qui consacrait un long carnet de voyage à la région. Intitulé «En quête du Maroc ancien», cet carnet a relevé «la diversité et la richesse naturelles du Royaume et son passé millénaire»

Fasciné par les paysages, le journaliste l’a fait ressentir dans son article, précisant que «la ceinture de l’Atlas qui donne au Maroc son épine tordue sert également de barrière entre les mondes». Aatish Taseer a également mis en valeur, l’Atlas, «réputé pour ses paysages panoramiques et ses fortes pentes en spirale».

Accompagné d’un guide local après son atterrissage à Marrakech, le voyageur qui s’est épris du royaume, affirme que «a moitié de ce pays fait face à la mer, sous l’influence de la Phénicie, de Carthage et de Rome ; l’autre moitié contemple un océan de sable, un monde à part entière». Plus loin dans son reportage, le journaliste fait observer que «l’Arabie et l’islam, issus de l’est, se sont fondus dans le plus ancien élément du caractère syncrétique du Maroc, les Berbères».

A travers le long article produit, ainsi que les photos des paysages naturels réalisées, le journaliste a rendu compte de la «magie du Maroc». En dehors du royaume, le Top 10 des destinations idylliques retenues par le New York Times prend également en compte, Tirana, en Albanie, l’île de Milos, en Grèce, ou encore Antigua, au Guatemala, souligne la même source.

À LIRE  Royal Air Maroc reliera Nador et Marrakech à Barcelone