Les travaux du 1er colloque national de la régionalisation avancée ont démarré aujourd’hui à Agadir en présence de pas moins de 1400 personnes.

Adressant un message aux participants, dont notamment des membres du gouvernement, des parlementaires, des élus, et des experts nationaux et internationaux ainsi que des acteurs de la société civile, S.M. Le Roi Mohammed VI a rappelé l’intérêt particulier qu’il accorde à ce « chantier structurant et stratégique ».


« Le processus de régionalisation avancée a franchi d’importantes étapes depuis que nous avons installé la commission consultative chargée de la conduite de ce chantier » a rappelé le Souverain dans Sa Lettre dont lecture a été donnée par le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Leftit.

Cette manifestation sur la régionalisation avancée s’articulera autour de sujets relatifs au développement régional intégré entre les impératifs de la réduction des disparités territoriales.

Ainsi que les enjeux de la compétitivité et l’attraction de l’investissement, la gouvernance financière et les problématiques de financement des régions entre enjeux et perspectives, la déconcentration et la contractualisation, en s’arrêtant notamment sur les piliers d’une bonne gouvernance de l’action publique territoriale.

Elle abordera également des thématiques ayant trait aux compétences des régions comme facteur au cœur du processus de la régionalisation avancée, à la démocratie participative comme levier pour une mise en œuvre participative de la régionalisation avancée, ou encore l’administration régionale, vers un nouveau modèle de management.

« Ce sont d’ailleurs les conclusions de cette dernière qui ont servi de base à la conception démocratique, efficiente et participative d’un modèle marocain, axé sur le principe d’une contribution au développement intégré des collectivités territoriales en général et des régions en particulier », a souligné le Souverain dans la même Lettre.
A rappeler que cet évènement, Placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, est initié par le ministère de l’Intérieur et l’Association des Régions du Maroc. Il constitue un moment de réflexion et de partage qui a pour ambition de fédérer les acteurs territoriaux autour de sa vision fondatrice, de son approche innovante et de ses modes de gestion territoriale efficients avait indiqué un communiqué conjoint des organisateurs.

À LIRE  AZOULAY: Essaouira, ville pilote pour les indicateurs culturels de l’UNESCO du programme 2030