Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) plaide, dans son rapport “Le nouveau modèle de développement du Maroc: Contribution du CESE”, en faveur d’une nouvelle génération de services publics “performants et accessibles”.

Ces services devraient être basés sur la responsabilisation des acteurs et tirer complètement parti de l’opportunité de la transformation digitale, souligne-t-il dans ce rapport adopté à l’unanimité par son l’Assemblée générale et rendu public jeudi.

Pour le conseil, l’Etat doit déployer les moyens nécessaires pour la réalisation de cinq axes stratégiques afin de garantir aux citoyens le plein et égal exercice de leurs droits fondamentaux économiques, sociaux, culturels et environnementaux au même titre que leurs droits civils et politiques.

Il s’agit, selon le CESE, de “garantir une offre de soins de santé de qualité couvrant l’ensemble du territoire profitant à tous les citoyens”, de “sécuriser les droits des citoyens à une justice probe, fiable et efficacement protectrice de la dignité, des libertés et des droits fondamentaux des justiciables”, “d’assurer le droit des citoyens à un service de transport collectif étendu, sûr et de qualité”, de “garantir l’accès à un logement décent et un cadre de vie digne” et “d’ériger l’accès à la culture et aux sports en causes prioritaires en investissant dans les infrastructures, les équipements et la valorisation des talents”.

Le CESE préconise aussi d’améliorer la gouvernance du système de santé, d’assurer une couverture maladie universelle, de réorganiser le système de soins autour d’une offre de soins publique de qualité, de développer le partenariat public-privé et d’assurer le développement quantitatif et qualitatif des ressources humaines.

À LIRE  Agriculture «Intelligente» : Le premier traitement des céréales par drone au Maroc lancé à Sidi Kacem

Il recommande également la facilitation de l’accès à la justice pour tous, la réduction des délais des procès et l’accélération de l’exécution des jugements, outre la garantie de l’effectivité des droits et de la sécurité judiciaire et la réforme de la justice pénale et familiale.

Fruit d’un large processus de concertation et établi selon une démarche participative, avec 58 acteurs et parties auditionnés et plus de 5.800 citoyens sondés, ce rapport constitue la contribution du CESE au chantier de réflexion autour du nouveau modèle de développement.

Il a été réalisé selon une approche réaliste et ambitieuse, tenant compte des changements rapides et forts de la société marocaine et des mutations économiques, sociales, technologiques et environnementales à l’œuvre à l’échelle internationale.