Le Jazz sera dans tous ses états, du 27 au 29 décembre à Essaouira et ce, à l’occasion du Festival « Jazz sous l’Arganier », un événement de grande envergure qui soufflera cette année sa 5è bougie.

Organisé par l’Association Essaouira-Mogador, le Festival « Jazz sous l’Arganier » aura pour cette nouvelle édition « une tonalité différente avec la récente inscription par l’UNESCO de l’Art Gnaoui au patrimoine culturel immatériel de l’humanité, une distinction attribuée à la Cité des Alizés quelques semaines après sa rentrée officielle au sein du réseau des villes créatives de l’UNESCO dans le domaine de la musique ».

Un programme riche et varié, parfois surprenant, sera offert à Dar Souiri aux aficionados du Jazz sous toutes ses formes. Six concerts et trois soirées en compagnie d’artistes exceptionnels, de grands noms mais aussi de jeunes talents, marocains ou venus d’ailleurs, permettront de partager dans une ambiance festive, sensations et émotions dans un esprit de tolérance et d’ouverture, signes de reconnaissance des rencontres musicales, organisées tout au long de l’année dans la cité des Alizés, expliquent les organisateurs.

Ainsi, la soirée d’ouverture du vendredi 27 décembre célébrera les distinctions exceptionnelles d’Essaouira de cette année 2019, avec la participation en première partie de soirée de la jeune et talentueuse joueuse de guembri souiri, Maalama Hind Ennaria, une des rares femmes à briller dans cet art, ajoute la même source.

En seconde partie de cette première soirée, Dar Souiri continuera à surprendre ses festivaliers avec la présence sur scène du Maallem Mokhtar Gania & Gnawa Soul, avec au programme une musique innovante « gnawa-soul » qui conjugue le groove des Gnawa avec les mélodies orientales du Maghreb et la pulse de la world africaine.

À LIRE  LE CINÉMA MAROCAIN AUX JOURNÉES DE CARTHAGE

Des sonorités envoûtantes résultant de l’alchimie créée entre l’auteur-compositeur Moktar Gania (guembri et voix)- frère cadet du regretté et phénoménal Mahmoud Gania, le compositeur, arrangeur et guitariste Anoir Ben Brahim- fils de feu Hamid Ben Brahim -, et du percussionniste arrangeur Yacine Benali.

Teaser Jazz sous l'arganier 2019

Publicada por Festival Jazz sous l'arganier en Martes, 24 de diciembre de 2019