La ville de Marrakech accueille la 33ème édition du Congrès international pour l’efficacité et l’amélioration de l’école jusqu’au au 10 janvier 2020.

Cet événement réunira 1.000 participants de 65 pays représentant des instances nationales et internationales appartenant à des organisations gouvernementales et non gouvernementales.
Plusieurs thématiques seront débattues: éducation et autonomisation des jeunes et leur qualification en vue de renforcer leur participation dans le développement social et économique et l’amélioration de la qualité dans les écoles et de mieux les préparer au monde professionnel.

Ce Congrès international s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des Hautes Directives Royales qui érigent l’éducation en deuxième priorité nationale, ainsi que la mise en place des dispositions de la loi- cadre 51.17.

Celle-ci définit les caractéristiques de l’école marocaine, en tant qu’école de l’équité, de la qualité et de promotion de l’individu et de la société, et considère que sa réforme est une responsabilité partagée qui dépend des efforts concertés de tous, soulignent les organisateurs dans un communiqué.

Ce rendez-vous scientifique se propose, ainsi, d’étudier le rôle de l’école dans l’autonomisation des jeunes, l’amélioration des méthodes et des approches pour assurer les meilleures performances des établissements scolaires.

Les expériences liées à l’intégration des immigrés et des réfugiés dans les systèmes éducatifs, ainsi que dans le tissu social, l’orientation scolaire et le « leadership éducatif » sont également au programme de la rencontre internationale.

L’organisation de ce congrès au Maroc permettra notamment de présenter la stratégie du Royaume pour la réforme de son système éducatif et de la confronter à la vision des experts internationaux présents.

À LIRE  Un discours royal axé sur la crise du covid-19, 120 milliards de dirhams seront injectés dans l’économie nationale