Six individus soupçonnés de liens présumés avec un réseau criminel d’immigration illégale et la traite d’êtres humains ont été arrêtés, informe la DGSN.

Six individus, âgés entre 22 et 51 ans, soupçonnés de liens avec un réseau criminel s’activant dans l’immigration illégale et la traite d’êtres humains, ont été arrêtés jeudi lors d’une opération sécuritaire conjointe menée par des éléments de la police judiciaire de Nador et de Taourirt, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire.

L’opération, menée d’une manière simultanée, a permis l’interpellation du chauffeur d’un camion de transport routier de marchandises au niveau de la gare de péage de Taourirt, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant qu’outre des produits alimentaires, le camion transportait deux embarcations pneumatiques.

Les recherches et investigations ont également permis d’interpeler, au centre ville de Taourirt, un deuxième suspect qui devait recevoir les deux embarcations, à bord d’un véhicule utilitaire portant des fausses plaques d’immatriculation, selon la même source.

L’enquête a permis l’interpellation de quatre autres individus à Nador pour leur implication présumée dans ce réseau criminel, indique le communiqué, faisant savoir que les mesures de pointage dans les bases de données sécuritaires ont révélé que deux d’entre-eux font l’objet d’un avis de recherche au niveau national pour trafic de drogue et organisation de l’immigration clandestine.

À LIRE  Destruction à Casablanca d’une quantité de drogue et de produits de contrebande