La 8ème édition du festival culturel international célébrant le nouvel an amazigh s’est ouverte vendredi 10 janvier à Agadir, avec au programme trois jours d’activités placées sous le thème «Quelle stratégie régionale à Souss-Massa pour mettre en œuvre le caractère officiel de la langue amazighe ?».

La première journée de ce festival a été marquée par l’organisation d’une conférence internationale sur «Les revendications amazighes en Afrique du Nord» dans la salle Brahim Radi de la municipalité d’Agadir, avec la participation notamment de M. Bouyaakoubi et du chercheur algérien Nacer Djabi.

Une autre conférence est au programme de cet événement avec pour thème «Le mouvement amazigh aujourd’hui : quelle stratégie après l’officialisation de l’amazighe ?», en plus d’une grande soirée artistique pour célébrer le nouvel an amazigh 2970, avec la participation d’Ahwach (Souss), Lahoucine Taous (Souss), El Batoul El Marwani (art hassani) et Omar Boutmzougt (Moyen Atlas).

Ce festival portera aussi sur l’organisation d’un défilé de mode, d’une exposition de l’artisanat amazighe, de spectacles de rue et d’hommages qui seront rendus à des personnalités du monde de la culture et des sports.

Le festival est organisé avec le soutien de la wilaya de la région de Souss-Massa, le Conseil régional, le ministère de la Culture, de la jeunesse et des sports, le Conseil de la préfecture d’Agadir-Ida Outanane, le Conseil communal d’Agadir, la Maison de l’Artisan et plusieurs acteurs économiques.

À LIRE  Covid-19 : La fabrication des masques en tissu non tissé soumise à l'obligation normative