La police espagnole et celle de Gibraltar ont annoncé dimanche le démantèlement d’un réseau de trafic de migrants actif au Maroc.

L’opération lancé depuis novembre 2018 a permis d’interpeller 47 personnes, dont trois à Gibraltar et 44 en Espagne. Le réseau faisait payer entre 7.000 et 8.000 euro à chaque migrant pour ensuite falsifier des documents permettant d’obtenir des visas de touriste pour le Royaume-Uni.

Le réseau introduisait illégalement les migrants marocains sur le territoire espagnol, en les faisant traverser la frontière dans des véhicules tout-terrain immatriculés à Gibraltar. Une fois en Espagne, les candidats déboursaient entre 500 et 700 euros supplémentaires pour se rendre dans d’autres pays européens. L’organisation criminelle a pu tirer 1 million d’euros de ses activités et s’est également lancée dans la contrebande de cigarettes.

À LIRE  Le Roi Felipe VI d’Espagne souligne l'”énorme potentiel” de coopération avec le Maroc