C’est dans le cadre de sa stratégie visant à enrichir la cartographie des musées au Maroc que la Fondation Nationale des Musées a inauguré ce mardi 14 janvier, le Musée National de la photographie et ce dans l’enceinte du Fort Rottembourg « Borj El Kebir » dans le quartier de l’océan à Rabat.

L’exposition inaugurale “Sourtna”, qui marque le démarrage de l’année culturelle 2020, offre une sélection des œuvres de jeunes photographes émergents, présentées par le photographe international originaire de Casablanca Yassine Alaoui Ismaili, alias “Yoriyas”.

Inauguration du Musée national de la photographie  à Rabat 1

Cette “carte blanche” donnée au jeune Yassine lui offre l’opportunité de faire découvrir tout un courant de jeunes photographes urbains et leur permettre de partager leur vision des enjeux de la modernité marocaine, indique-t-on auprès des organisateurs. Alors que la photographie s’impose comme une tendance forte de la création contemporaine, Rabat est de nouveau précurseur en abritant le premier Musée national, appelé à émerger comme l’un des pionniers à l’échelle du continent africain.

Le président de la Fondation nationale des Musées, Mehdi Qotbi, a déclaré à la presse que l’inauguration du Musée national de la photographie s’inscrit dans le droit fil des orientations de SM le Roi Mohammed VI en matière notamment de démocratisation de la culture.

Inauguration du Musée national de la photographie  à Rabat 2

Interrogé sur l’importance de ce nouveau musée, Mehdi Qotbi, Président de la Fondation nationale des musées s’est dit heureux de voir un musée ouvrir ses portes dans un quartier populaire comme le quartier de l’Océan. « Ce musée donne la possibilité à tous les quartiers au bord de la mer d’aller vers la culture. C’est une opportunité qui se présente à tout le monde pour découvrir la photograhie, mais aussi l’art en général », a déclaré Mehdi Qotbi.

À LIRE  Report du Festival international «Cinéma et migrations»

La Fondation Nationale des Musées a placé la rénovation des musées au cœur des priorités de son action. L’objectif est de les rendre plus accueillants et attractifs et de les mettre aux normes de conservation et de préservation du patrimoine.

C’est le cas du Fort Rottembourg, Fort Hervé ou encore Borj El Kebir qui s’est en effet transformé pour devenir musée. Le monument qui a été bâti en 1888 arbore désormais une allure plus moderne, mais toujours authentique pour accueillir les amoureux de la photographie.

Inauguration du Musée national de la photographie  à Rabat 3

Bâti au bord de la côte atlantique, il a été restauré par la société Rabat Région Aménagements sous la tutelle de la Wilaya de la région de Rabat-Salé-Kenitra dans le cadre du projet « Rabat ville lumière et capitale marocaine de la culture » et réhabilité par la FNM puis ouvert au public pour la première fois dans le cadre de la première Biennale de Rabat 2019.