La 18ème réunion des Conseillers économiques auprès des Ambassades des Etats membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) accréditées au Maroc, sera organisée, mercredi 22 février 2020 à Rabat, à l’initiative du Centre islamique pour le développement du Commerce (CIDC).

Cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre des contacts réguliers du CIDC avec les ambassades des Etats membres de l’OCI accréditées au Maroc, sera l’occasion de présenter les forums, conférences, séminaires et missions d’affaires du CIDC pour l’année 2020, indique le Centre dans un communiqué.

Lors de cette réunion, il sera procédé également à la présentation des derniers développements du commerce entre les Etats membres de l’OCI ainsi que des foires et salons du CIDC, outre les activités conjointes de celui-ci avec la Banque islamique de développement (BID).

Les préparatifs de la participation de l’OCI à Dubai EXPO 2020 seront également au menu de cette rencontre, selon la même source.

La réunion, qui sera animée par les cadres du CIDC et des pays partenaires, verra la participation de représentants de plusieurs départements ministériels marocains, du Bureau régional du Groupe de la BID à Rabat, de l’Institut de normalisation et de métrologie pour les pays islamiques (SMIIC) et de l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO).

Prendront également part à cette rencontre des représentants de l’Agence Bayt Mal Al Qods Acharif, du Bureau sous-régional de la CEA en Afrique du Nord Rabat, du Secrétariat Général de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), de l’Organisation arabe pour le développement industriel et des mines (OADIM) de même que l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE), l’Institut marocain de normalisation (IMANOR), PORTNET et la Maison de l’Artisan.

L’Organisation de Coopération Islamique (OCI) est la deuxième plus grande organisation intergouvernementale après les Nations unies.

L’Organisation de Coopération Islamique (OCI) est la deuxième plus grande organisation intergouvernementale après les Nations unies avec 57 Etats membres éparpillés dans 4 continents. L’Organisation est le porte-voix du monde musulman dont elle assure la sauvegarde et la protection des intérêts dans l’esprit de promouvoir la paix internationale et l’harmonie entre les différents peuples du monde. L’Organisation a été créée sur décision du sommet historique qui a eu lieu à Rabat, Royaume du Maroc, le 12 rajab 1389 Hégire (25 septembre 1969), à la suite de l’incendie criminel de la Mosquée al-Aqsa de Jérusalem occupée.

À LIRE  Accord de partenariat entre le Conseil de la concurrence et l’IFC

En 1970, la première réunion de l’histoire de la Conférence islamique des ministres des Affaires étrangères (CIMAE) a été tenue à Djeddah et a décidé de mettre sur pied un secrétariat permanent basé à cette ville et dirigé par le Secrétaire général de l’Organisation. Dr. Yusuf Ahmed Al-Othaimeen est le onzième Secrétaire général à être investi de cette fonction qu’il assume depuis novembre 2016.

Les Etats membres de l’OCI se trouvent confrontés à plusieurs défis du 21ème siècle et pour faire face à ces défis, la 3ème Session extraordinaire du Sommet Islamique, tenue à Makkah en décembre 2005, a conçu un projet appelé Programme d’action décennal, qui prévoit une action commune des Etats membres Le Programme d’Action Décennal de l’OCI (PAD) a été mis en œuvre avec succès et a été entièrement bouclé avec la fin de l’année 2015.

L’Organisation a élaboré un programme successeur pour la prochaine décennie (2016-2025). Le nouveau Programme d’action OCI-2025 s’appuie sur les dispositions de la Charte de l’OCI et se décline en 18 domaines prioritaires et 107 objectifs. Les domaines prioritaires incluent les problématiques de la paix et de la sécurité, la Palestine et Al-Qods, la lutte contre la pauvreté, la lutte contre le terrorisme, l’investissement et les finances, la sécurité alimentaire, la science et la technologie, les changements climatiques et le développement durable, la modération, la culture et l’harmonie interconfessionnelle, l’autonomisation des femmes, l’action humanitaire islamique commune, les droits de l’homme et la bonne gouvernance, pour n’en citer que ceux-là.

Le Sommet Islamique, le Conseil des Ministres des Affaires Étrangères et le Secrétariat Général constituent les principaux organes l’OCI. L’Organisation compte également trois comités thématiques permanents qui sont le comité de la science et de la technologie, le comité de l’économie et du commerce, le comité de la communication et de la culture ainsi que le Comité Al-Qods. En outre, l’Organisation possède des institutions spécialisées opérant sous sa bannière, telles que la Banque Islamique de Développement (BID) et l’Organisation islamique pour l’éducation, la science et la culture (ISESCO). Ces comités thématiques, organes subsidiaires et institutions affiliées de l’Organisation jouent un vital et complémentaire en travaillant dans divers domaines.

À LIRE  Coronavirus : L’ambassade du Maroc à Pékin appelle à la vigilance