Deux Marocains figurent dans le top 20 du classement des milliardaires africains, rendu public par le célèbre magazine économique américain, Forbes.

Le ministre et homme d’affaires Aziz Akhannouch et le banquier et homme d’affaires, Othmane Benjelloun, sont les deux milliardaires marocains les plus riches qui sont parmi les 20 grosses fortunes africaines. Le premier occupe la 15ᵉ position avec une fortune estimée à 1,7 milliard de dollars, tandis que le second se classe à la 17ᵉ position avec 1,4 milliard de dollars.

A l’échelle africaine, le richissime Nigérien Aliko Dangote a été classé par « Forbes » en première place du classement des hommes les plus riches d’Afrique, et ce, pour la 9e fois d’affilée avec une fortune estimée à 10.1 milliards de dollars suivi de l’egyptien Nassef Sawiris avec une fortune de 8 milliards de dollars, le nigérien Mike Adenuga à la 3e position avec 7.7 milliards de dollars, à la 4e position le négociant de diamant sud-africain, Nicky Oppenheimer avec une fortune de 7.7 milliards de dollars ou encore à la 5e position le sud-africain Johann Rupert avec un actif de 6.5 milliards de dollars.

Dans la suite de ce classement qui crée souvent polémique dès sa sortie, le milliardaire algérien Issad Rebrab, patron du groupe Cevital (un conglomérat de l’industrie agroalimentaire) est installé à la 6e place du classement « Forbes » avec une fortune estimée à 4.4 milliards de dollars, suivi en 7e position par l’homme d’affaires et politicien égyptien Mohamed Mansour, 3.3 milliards de dollars.

Le nigérien Abdul Samad Rabiu, PDG de BUA groupe spécialisé dans le raffinage du sucre, est classé en 8e position des 20 hommes les plus riches d’Afrique avec un actif de 3.1 milliards de dollars, suivi par l’égyptien Naguib Sawiris en 9e place avec un capital de 3 milliards tandis qu’à la 10e place se positionne l’homme d’affaires sud-africain, Patrice Motsepe avec une fortune estimée à 2.6 milliards de dollars.

À LIRE  Liban: Forte explosion entendue à Beyrouth (Vidéos)

Les femmes ont également leur place dans le classement « Forbes« . L’Angolaise Isabel Dos Santos a été décrite comme étant la femme la plus riche de l’Afrique, se positionnant ainsi à la 13e place du classement avec une fortune estimée à 2.2 milliards de dollars qu’elle aurait acquis, selon « Forbes« , durant la période de présidence de son père à la tête de son pays.

Commerçante libre, comme l’a bien souligné sa porte-parole dans une déclaration à « Forbes« , Isabel Dos Santos a affirmé être actionnaire dans des sociétés portugaises, notamment dans le secteur du Télecom et de la télévision par câble.

Une autre femme rayonne dans le classement des 20 hommes, et femmes, d’affaires les plus riches d’Afrique. Il s’agit de la Nigérienne Folorunsho Alakija qui se positionne à la 20e place du classement « Forbes » avec un capital estimé à 1 milliard de dollars. Elle aurait fait fortune dans le pétrole, souligne le magazine américain.

L’homme d’affaires nigérian, Aliko Dangote, est indétrônable. Il est, pour la 9ᵉ fois, en tête du classement avec une fortune estimée à 10.1 milliards de dollars. L’égyptien Nassef Sawiris (8 milliards de dollars) et le Nigérian, Mike Adenuga (7.7 milliards de dollars) occupent respectivement la 2ᵉ et la 3ᵉ place du top 20 des milliardaires les plus riches d’Afrique.