La ministre espagnole des Affaires étrangères, de l’UE et de la coopération, Arancha González Layas, a réitéré, vendredi à Rabat, la position claire, précise et ferme de son pays concernant la question du Sahara marocain, soulignant que Madrid défend la centralité des Nations unies dans la recherche d’une solution à ce différend.

Lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, Mme González Layas, en visite de travail au Maroc, a affirmé que la position de l’Espagne sur la question du Sahara est “une position d’Etat qui n’est pas tributaire des changements de gouvernements ou de coalitions”.

A cet égard, la responsable espagnole, qui s’exprimait à l’issue de ses entretiens avec M. Bourita, a réaffirmé la position exprimée par le chef du gouvernement espagnol, Perdo Sanchez, devant l’Assemblée générale de l’ONU, et dans laquelle il n’a plus évoqué la question de l’autodétermination.

La cheffe de la diplomatie espagnole a ajouté que son pays défend la centralité des Nations unies dans la recherche d’une solution à ce différend régional dans le cadre des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l’ONU.

Elle a, d’autre part, exprimé le soutien de Madrid aux efforts du secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, afin de parvenir à une solution à ce conflit.

À LIRE  L’UE ouvre ses frontières avec le Maroc dès ce 1er juillet