Le programme national de qualification des professionnels de la prise en charge des personnes autistes, baptisé “Ressources et appui en autisme pour des familles et intervenants qualifiés” (Raafiq), est de nature à faciliter l’intégration de cette catégorie dans la société, a indiqué la ministre de la Solidarité, du Développement social, de l’Egalité et de la Famille, Jamila El Moussali, lundi à Rabat.

La formation de ces experts formateurs facilitera l’intégration des personnes souffrant de troubles du spectre autistique dans la société et permettra d’apporter le soutien nécessaire aux familles des enfants autistes, a affirmé Mme El Moussali, lors de la cérémonie de sortie de la première promotion du programme Raafiq.

Dans ce sens, Mme El Moussali a souligné que la formation de ressources humaines qualifiées, conformément aux normes internationales, permettra au Royaume de se doter de l’expertise nécessaire pour se développer davantage dans les domaines social et humanitaire, mettant en avant l’importance de la recherche scientifique en la matière.

“Aucun développement ne peut se réaliser dans le domaine social sans recherche scientifique”, a indiqué la Mme El Moussali, se félicitant du “partenariat fructueux” du ministère avec l’Université internationale de Rabat (UIR) pour la concrétisation du programme “Raafiq”.

La ministre a, dans ce sens, appelé les universités marocaines à s’ouvrir davantage et à œuvrer efficacement pour le développement social du Royaume, en particulier dans le domaine du handicap.

La ministre a, par ailleurs, mis en lumière la signature par le Maroc de la convention relative aux droits des personnes handicapées et de son protocole facultatif, ainsi que la promulgation de la loi-cadre n° 97-13 du 27 avril 2016, relative à la protection et à la promotion des personnes en situation de handicap, qui, selon elle, en plus des maintes initiatives élaborées, illustre l’intérêt accordé par le Royaume aux domaines social et humanitaire.

À LIRE  le Roi Mohammed VI préside un Conseil des ministres

De son côté, le président de l’UIR, Noureddine Mouaddib a salué ce partenariat innovant avec le ministère pour la formation de formateurs expérimentés dans le domaine de l’autisme.

Il a indiqué que l’UIR a fait appel à des experts nationaux et internationaux pour former ces cadres, afin de répondre efficacement aux besoins nationaux dans ce domaine.

M. Mouaddib a rappelé que ce programme, étalé sur trois ans, a pour objectif de former 180 experts, soit près de 60 cadres par promotion.

Ce programme, initié par le ministère de la Solidarité, du Développement social, de l’Egalité et de la Famille, vise à améliorer la qualité de la prise en charge des personnes autistes et à doter le Maroc d’une expertise nationale en matière de formation des formateurs et des professionnels, en leur permettant d’utiliser des méthodes et des moyens modernes pour prendre en charge les personnes autistes.

Il tend, également, à développer une expertise nationale de haut niveau dans le domaine de l’autisme et la mettre à la disposition du pôle social, des organismes de formation et des universités, à mettre à niveau la formation du personnel des établissement éducatifs, sanitaires et sociaux œuvrant dans le domaine de la prise en charge de l’autisme, à accompagner les familles concernées pour une bonne maîtrise des méthodes et techniques d’intégration de cette catégorie et à capitaliser sur les résultats du programme de formation, en incitant les universités et les centres de formation continue à intégrer ce type de formation dans leurs stratégies.

Selon l’OMS, les troubles du spectre autistique regroupent un ensemble d’affections caractérisées par un certain degré d’altération du comportement social, de la communication et du langage et par la modicité des centres d’intérêts et des activités, qui sont spécifiques à la personne et répétitifs.