La CaixaBank et l’Institut Cervantes de Casablanca ont organisé une nouvelle édition du cycle de débats « Le Cercle » qui tournait autour de l’importance croissante de l’éthique des affaires à l’heure actuelle.

Adela Cortina, philosophe, écrivain et professeur émérite d’éthique et de philosophie politique, et Dounia Taarji, présidente du Fonds Hassan II pour le développement économique et social du Maroc, ont été invitées à partager leurs réflexions sur l’éthique des affaires lors d’une table ronde modérée par Ali Kadiri, consultant en stratégie et développement des affaires.

Lors de la rencontre, Adela Cortina a souligné que «parler de la relation entre l’éthique et les affaires est nécessaire pour au moins deux raisons: d’une part, l’éthique est rentable pour les entreprises à moyen et long terme; et d’autre part , les sociétés ont besoin d’entreprises éthiques pour prospérer. Ce sont les deux faces d’une même pièce. De plus en plus, les entreprises qui tentent de répondre aux demandes de leurs groupes d’intérêt augmentent leur compétitivité, car ce sont des entreprises citoyennes, génératrices d’alliés et non d’adversaires, et qui constituent également un bien public, puisqu’elles profitent à la société dans son ensemble.

Pour Dounia Taarji, «il est très important de parler d’éthique des affaires car les dérives de la mondialisation ont conduit à la nécessité de réintroduire l’élément humain au centre des décisions dans l’entreprise. Nous voyons comment les décisions des managers sont de plus en plus analysées du point de vue de leur sens moral. »

CaixaBank au Maroc

CaixaBank est implantée au Maroc depuis plus de dix ans et possède actuellement une succursale à Casablanca avec deux bureaux opérationnels situés dans les villes de Tanger et d’Agadir. De leur part, il offre une large gamme de solutions et de services de commerce extérieur, de banque aux entreprises espagnoles déjà établies dans le pays ou avec des perspectives d’entrer sur le marché marocain, ainsi qu’aux entreprises multinationales et marocaines.

À LIRE  Bank Of Africa lance sa nouvelle plateforme de crédit à la consommation “creditdaba.ma”

L’entité s’est imposée comme la banque de référence des entreprises espagnoles au Maroc. En 2019, CaixaBank a maintenu son leadership sur le marché de l’émission de garanties pour les entreprises espagnoles ayant des projets dans le pays africain, avec une part de 60% dans ce type de garanties.

Présence internationale de CaixaBank

La présence internationale de CaixaBank passe par son réseau international de succursales et de bureaux de représentation dans le monde entier; et de sa filiale au Portugal, BPI.

Le réseau CaixaBank International Banking est composé de succursales au Maroc, au Royaume-Uni, en Allemagne, en France et en Pologne. En outre, l’entité dispose de 18 bureaux de représentation et de 2 centres d’assistance espagnols répartis sur les 5 continents: Istanbul (Turquie), Pékin, Shanghai et Hong Kong (Chine), Singapour, Dubaï (Émirats arabes unis), New Delhi (Inde) , Le Caire (Egypte), Alger (Algérie), Johannesburg (Afrique du Sud), New York (USA), Santiago du Chili (Chili), Bogotá (Colombie), Sao Paulo (Brésil), Lima (Pérou), Sydney (Australie) et Toronto (Canada).

Au-delà de son réseau de bureaux, CaixaBank entretient des accords avec des banques internationales pour faciliter les opérations internationales et le commerce extérieur des entreprises et des particuliers dans tous les pays du monde. En revanche, elle détient une participation de 9,92% dans l’entité autrichienne Esrte Bank.

En revanche, CaixaBank détient 100% de la Banco BPI portugaise, cinquième entité financière opérant au Portugal en termes d’actifs (31,3 milliards d’euros), avec une part de marché de 10% en crédit et en dépôts clients. L’entité emploie environ 5 000 personnes et dispose de 500 bureaux au Portugal, au service de 2 millions de clients.