Le Festival des Nomades, dédié au patrimoine culturel africain et sahraoui, revient pour une 17ème édition qui se tiendra du 19 au 21 mars prochain à M’hamid El Ghizlane.

Près de 10.000 festivaliers sont ainsi attendus sur les dunes de la province de Zagora pour 3 jours d’expériences musicales et culturelles, qui transporteront le public dans les univers d’artistes talentueux venus du Niger, Bénin, Mali, Mauritanie, Algérie, Pologne, Congo et du Maroc.

Manifestation de grande envergure célèbre pour avoir invité des musiciens internationaux de renom comme Cheick Tidiane Seck, Bombino, Afel Bocoum, Tamikrest, Terakaft, Kader Tarhanin à se produire aux côtés d’artistes marocains réputés (Nass El Ghiwane, Majid Bekass, Nouamane Lahlou, Mehdi Nassouli, Doueh, Saïda Charaf, …) ainsi que des groupes locaux, le festival des Nomades est l’un des plus populaires dans le sud du royaume.

1er festival créé dans le sud marocain.

Le Festival International des Nomades est depuis 16 ans une référence internationale en matière de diversité culturelle et d’ouverture au monde. Le Festival International des Nomades est un festival de plein air, un festival citoyen et artistique. Il se déroule une fois par an à M’hamid El Ghizlane, à 90 kms au sud de Zagora dans la vallée du Drâa (Maroc). Les activités culturelles mettent en lumière le patrimoine matériel et immatériel des tribus nomades, contribuant ainsi à préserver leur identité culturelle. Ce festival est un véritable « tremplin » pour la culture nomade.

L’art sous toutes ses formes y est présenté : artisanat, peinture, tissage…

Mais aussi et surtout chants, musiques et danses, contes et poésie sont interprétés par des artistes (locaux, nationaux et internationaux) invités à se produire sur scène.

À LIRE  LE 5ÈME FESTIVAL DU FILM DOCUMENTAIRE SUR LA CULTURE, L'HISTOIRE ET L'ESPACE SAHRAOUI HASSANI

Pendant trois jours sont proposés des conférences, tables rondes et ateliers sur des sujets variés: le nomadisme, le patrimoine, la flore, la faune, l’agriculture, la protection de l’environnement, l’économie, la santé, l’éducation, …

L’art culinaire y est présent à travers l’une des préparations essentielles dans le désert: le pain de sable (Mella).

Le sport n’est pas en reste avec une démonstration de hockey nomade et une course de dromadaires, appelée « ellaz ».

Le festival des Nomades se donne rendez-vous en mars prochain pour la 17ème édition 1

Sur un plan économique, le festival apporte un plus matériel dans le quotidien des populations locales, ce qui améliore considérablement leurs conditions de vie. Sur le plan social, le festival fédère la création d’espaces de formations, de communication, d’échanges d’idées et d’expériences entre les différents acteurs. C’est un stimulant pour les artisans et les jeunes qui établissent de solides liens avec les visiteurs de la région, du Maroc et de l’étranger.

Sur le plan médiatique, chaque nouvelle édition voit de nouveaux médias venir découvrir et comprendre « l’âme » de ce festival unique.

A l’issue du festival 3 prix sont remis à des acteurs de la vie quotidienne, récompensant leur implication et leur travail au quotidien ou leur créativité artistique.

Le festival des Nomades se donne rendez-vous en mars prochain pour la 17ème édition 2

Les Nomades sont les auteurs privilégiés du festival. Chacun porte en lui un projet et engage sa responsabilité en employant ses connaissances et son savoir-faire, qui pour beaucoup d’entre eux est ancestral, au bien-être de tous.

Ingéniosité, solidarité et générosité ne sont pas de vains mots dans le pays des sables… C’est une véritable découverte et une vraie rencontre que vous propose l’Association Nomades du Monde.

À LIRE  Le Maroc a bien avancé dans l’instauration des conditions d’une croissance “plus élevée et plus inclusive”