Crédit du Maroc et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) viennent de signé ce mardi à Casablanca une convention de partenariat pour le financement des chaînes de valeur vertes.

Crédit du Maroc a décroché une ligne de financement de 20 millions d’euros destinée au financement des PME qui œuvrent à rendre leur process industriel plus compatible avec les objectifs de développement durable.

« Crédit du Maroc s’associe aujourd’hui à la BERD pour booster l’économie verte et les chaîne de valeur au Maroc », a déclaré Bernard Muselet, président du directoire de Crédit du Maroc. Et d’ajouter : « Ce partenariat permettra certes aux PME et PMI d’accéder à des financements verts, mais il leur offre également, au-delà du financement, la possibilité de bénéficier d’accompagnement et d’expertise technique pour améliorer leur compétitivité. »

Il est à rappeler que la ligne de financement « Green value Chain » est destinée à renforcer la compétitivité des PME opérant dans des écosystèmes et chaînes de valeur industrielles en leur permettant d’accéder à un financement dédié aux investissements de modernisation à composante « verte ».
En 2019, la BERD a investi près de 10 milliards d’euros dans l’ensemble des pays où elle opère, dont 46% destinés à l’économie verte, a soulevé Francis Malige, Managing Directeur Institutions Financières de la BERD.

Cette ligne accordée à CDM s’élève à 20 millions d’euros. La BERD fournit 15 millions d’euros et le fond vert pour le Climat, dont la BERD est le premier partenaire dans le monde, fournit 5 millions d’euros.
« CDM, qui est résolument engagé dans l’écosystème marocain pour être un opérateur financier solide et responsable au service de ses clients, a pour ambition de devenir un acteur reconnu en matière de responsabilité sociétal et de développement durable », a déclaré M. Muselet.

À LIRE  Etat d’urgence sanitaire: Le port Tanger Med poursuit ses activités commerciales