SM le Roi Mohammed VI a inauguré, jeudi à Agadir, la Cité de l’Innovation Souss-Massa, une concrétisation de la déclinaison régionale du Plan d’accélération industrielle lancée par le Souverain le 28 janvier 2018.

Située dans l’enceinte de l’Université Ibn Zohr, la Cité de l’Innovation Souss-Massa permet de doter la Région d’une infrastructure d’accueil technologique, favorisant l’entrepreneuriat et la création de startups innovantes à travers le processus d’incubation, la valorisation des résultats de la recherche scientifique au profit des secteurs économiques et des écosystèmes industriels de la Région et le transfert technologique et le rapprochement entre les entreprises et les structures de R&D.

Ce projet pilote, dont la réalisation a nécessité une enveloppe budgétaire de 42 millions de DH, dispose d’un incubateur d’entreprises et de startups innovantes, d’un Centre de Recherche et de développement abritant des laboratoires d’«Identification et analyse des entités naturelles», «Biotechnologie et santé», «Analyse des résidus», «Changement climatique et développement durable», «Eaux, énergie et énergies renouvelables» et «Industrie LAB».

On y trouve également des salles de réunions, de conférences, d’informatique et de formation, un espace co-working, et un autre de documentation, ainsi que d’un guichet unique facilitant les démarches administratives pour les entreprises.

Dotée d’équipements de nouvelle génération, cette Cité a enregistré l’installation de vingt structures, dont 14 startups, trois clusters (Agadir Haliopôle, Agrotech, Logipôle) et trois structures d’accompagnement (Réseau Entreprendre-Agadir, Associations initiatives Souss-Massa et X-HUB).

Cette Zone d’Accélération Industrielle bénéficiera, par ailleurs, du projet de la voie express de contournement Nord-Est, qui sera réalisée dans le cadre du programme de développement urbain de la ville d’Agadir 2020-2024, lancé par le roi Mohammed VI, mardi dernier. Cette voie permettra de créer une liaison directe entre l’aéroport Agadir-Al Massira, la zone d’accélération industrielle et le port d’Agadir, et fluidifier ainsi les flux de transport.

À LIRE  le Roi Mohammed VI préside un Conseil des ministres

L’infrastructure industrielle sera notamment renforcée par le développement d’un Parc industriel intégré, dont les travaux d’aménagement de la 1ère tranche (35 ha) ont démarré en novembre 2019, et le futur lancement de la 4ème phase de l’agropole Souss-Massa.

Ainsi, à ce jour, 211 projets industriels sont suivis totalisant un investissement prévisionnel de 8,2 milliards de dirhams, avec à la clé la création de 29.222 emplois directs. 187 projets sont soit opérationnels, soit en cours de mise en œuvre ou affectés dans les nouvelles zones aménagées. Ils permettront de créer 19.346 emplois directs, soit 81% de l’objectif.

La réalisation de ce projet pilote a nécessité une enveloppe budgétaire de 42 millions de DH.

A cette occasion, le ministre de l’Industrie, du Commerce, et de l’Économie verte et numérique a remis au roi Mohammed VI, un coffret contenant un livre intitulé «Le Maroc Industriel, une Vision Royale. 20 ans d’accélération ».