La nouvelle stratégie de développement du secteur agricole “Génération Green 2020-2030” fera de ce secteur un générateur d’emplois et va améliorer les conditions de vie dans le monde rural, a souligné hier le président de la Fédération des chambres d’agriculture du Maroc (FECAM), Lahbib Bentaleb.

Cette nouvelle stratégie, présentée par le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch, jeudi 13 février à Chtouka Ait Baha devant SM le Roi Mohammed VI, s’inscrit dans un cadre de complémentarité et d’harmonie avec une nouvelle génération de stratégies durables, qui sera sans doute, un pilier du nouveau modèle de développement, a indiqué M. Bentaleb dans une déclaration à la presse à cette occasion.

Génération Green 2020-2030” va améliorer les conditions de vie dans le monde rural 1
Président de la Fédération des chambres d’agriculture du Maroc (FECAM), Lahbib Bentaleb.

Cette nouvelle stratégie concerne principalement la restructuration et le développement du secteur agricole au Maroc, à travers la valorisation et l’amélioration de la qualité des produits agricoles, l’augmentation de leur compétitivité et l’ouverture de nouveau marchés internationaux, notamment les marchés africains prometteurs.

Cette stratégie vise à définir les mécanismes permettant de traiter le problème de l’excédent de production et de contrôler la problématique de l’offre et de la demande dont pâtissent les petits agriculteurs en particulier, selon M. Bentaleb.

Cette stratégie vise également l’essor d’une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs agricoles via la mobilisation et la valorisation d’un million d’hectares de terres collectives et la création de 350.000 postes d’emploi au profit des jeunes.

Génération Green 2020-2030” va améliorer les conditions de vie dans le monde rural 2
le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mr. Aziz Akhannouch

La classe moyenne agricole et les jeunes agriculteurs pourront également recourir à une nouvelle génération d’organisations agricoles plus innovantes et bénéficier d’une nouvelle génération de mesures d’accompagnement leur permettant de renforcer leurs compétences, a assuré le ministre.

À LIRE  Covid-19: 903 nouveaux cas confirmés et 1.135 guérisons en 24H AU MAROC

Selon la borne définie par les standards nationaux et internationaux, l’application de ces mesures permettra à 400.000 ménages d’accéder à la classe moyenne agricole et de stabiliser et pérenniser l’appartenance de 690.000 ménages à cette classe, selon M.Akhannouch.

Quant à l’essor d’une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs agricoles, le ministre a expliqué que quatre leviers ont été mis en place. Le premier concerne 3 offres de valeur sur le million d’hectares de terres collectives qui ciblent les jeunes et ayant-droits.

Ceux-ci bénéficieront d’un système d’incitation et d’aides à l’installation pouvant couvrir une partie des coûts d’investissement et d’un accès à une couverture sociale, a-t-il indiqué, ajoutant que ces offres concernent aussi les investisseurs présentant des projets avec un important potentiel de création d’emplois, puisqu’ils bénéficieront d’un accès à une assiette foncière et d’incitations adaptées.

La formation agricole professionnelle sera présente dans 10 des 12 Cités des Métiers et des Compétences, a fait savoir M. Akhannouch, ajoutant que des leviers liés au soutien des activités agricoles dans le monde rural seront également inclus en complémentarité avec le programme intégré d’appui et de financement des entreprises.Le projet de dessalement d’Agadir, un chantier colossal et crucial

MAP-