14 migrants dont deux enfants meurent noyés alors qu’ils faisaient route vers les Canaries.

Après trois jours en mer, l’embarcation s’est renversée hier (lundi) matin. Selon les survivants, 14 personnes se sont noyées dont deux enfants, a annoncé sur son compte Twitter l’association internationale Watch the med Alarm Phone, qui reçoit les appels de personnes en détresse en mer.

Les rescapés ont relaté qu’un navire de pêche leur était venu en aide avant l’arrivée de la Marine marocaine qui les a emmenés à Dakhla, a rapporté l’ONG.

Nous redoutions une tragédie et elle est survenue : quatorze morts sur la route des Canaries, a également écrit sur Twitter la militante espagnole Helena Maleno, de l’ONG Caminando Fronteras (Walking borders), souvent en contact direct avec les migrants tentant de gagner l’Espagne par la mer.

Un porte-parole des garde-côtes espagnols a indiqué avoir été informé du drame par Watch the med, mais n’avoir pas obtenu de confirmation de la gendarmerie marocaine.

Les garde-côtes espagnols recherchaient mardi trois autres embarcations parties du Maroc et portées disparues. Peu avant 19 h (locales, 18 h GMT), l’une d’elles a été localisée par un avion du service de Sauvetage en mer espagnol, a indiqué une porte-parole à l’AFP.

L’archipel des Canaries, situé au large des côtes marocaines, a enregistré 708 arrivées de migrants le mois dernier, contre 40 en janvier 2019, selon le ministère de l’Intérieur espagnol.

AFP-

À LIRE  Un marocain aux Pays-Bas perd ses deux parents et son oncle à cause du coronavirus