Une page se tourne chez Attijariwafa bank avec le départ annoncé de Boubacar Jai, directeur général délégué, admis à faire valoir ses droits à la retraite.

Le conseil d’administration, tenu le 24 février 2020, a rendu hommage à un cadre dévoué, banquier à la carrière exemplaire. Dans le nouvel organigramme, les pouvoirs sont éclatés entre Omar Bounjou, Ismaïl Douiri et Talal El Bellaj, tous Directeurs Généraux Délégués, en charge respectivement de la ‘‘Banque de Détail Maroc.

« La nouvelle macro-organisation est ainsi structurée autour de trois pôles métiers, un pôle Gestion Globale des Risques Groupe et un pôle Fonctions Supports. Les fonctions « Finances Groupe » et « Stratégie et Développement » sont désormais rattachées au Président Directeur Général. Les comités de Gouvernance Corporate et Opérationnelle ont été également ajustés au regard des dispositions réglementaires et à la croissance du Groupe », détaille le communiqué.

Par ailleurs, le CA a pris acte de la décision du directeur général délégué, Boubker Jai, de faire valoir ses droits à la retraite tout en saluant son engagement tout au long de sa carrière.

La nouvelle organisation a été présentée par Mohamed El Kettani, PDG du groupe, devant les managers du Groupe Attijariwafa bank en étayant les motivations et les ambitions. En effet, si le groupe s’est inscrit dans une croissance soutenue de 2005 à 2018, cette dernière a été accompagnée d’une complexification organisationnelle à plus d’un titre :

-Le nombre des collaborateurs a été multiplié par 4.4

-Le nombre de sociétés consolidées est passé de 23 à 46

-Les lignes métiers se sont diversifiées avec le lancement de la banque transactionnelle, la banque participative, le low income banking, la banque mobile, le mobile money, etc.

À LIRE  LES OPPORTUNITÉS D'INVESTISSEMENT DANS LE SECTEUR IMMOBILIER AU MOROC

-Le nombre de pays de présence est passé de 8 à 25

Toutes ces évolutions plaident vers une évolution de l’organisation de la banque, note le communiqué du groupe.