L’Ours de Cristal du meilleur court métrage de la 70ème édition du prestigieux Festival international du film de Berlin (Berlinale 2020) a été attribué, vendredi soir, au film marocain “Clebs” de sa réalisatrice Halima Ouardiri.

Le film Clebs présente un “aperçu d’un monde que nous n’avions jamais vu auparavant », souligne le jury du Festival, se disant « très impressionné par les images, la lumière, les couleurs et le son”.

Berlinale 2020: Le court métrage marocain “Clebs” remporte l’Ours de Cristal 1

“La caméra nous a captivés et nous a placés en plein milieu de l’action ; en plein milieu d’une communauté, d’une coexistence, d’un sentiment d’appartenance entre des centaines d’individus”, font observer les membres du jury de cet événement cinématographique, l’un des plus importants en Europe et dans le monde.

“Nous avons pu observer le naturel dans le non-naturel. La vie dans l’enfermement” s’est félicité le jury, ajoutant que le film combine « l’esthétique et la banalité” et raconte “la vie et nous permet de la ressentir et de la comprendre”.

Dans “Clebs”, Halima Ouardiri a posé sa caméra dans un refuge pour chiens errants d’Agadir où de centaines de bêtes à poils sont hébergés en attendant d’être adoptés par une famille.

Berlinale 2020: Le court métrage marocain “Clebs” remporte l’Ours de Cristal 2

A travers cette production cinématographique, la réalisatrice met le point sur le quotidien répétitif de tous ces canidés telle une évocation de la vie humaine actuelle.

Le film présente, à travers les chiens, une réflexion sur la vie de millions d’êtres humains à la recherche d’une terre d’accueil.

Halima Ouardiri est diplômée de l’école de cinéma Mel Hoppenheim de Montréal. Son premier court métrage, Mokhtar, avait remporté le Grand Prix Canadien au Festival Regard en 2011, alors que Clebs a remporté le prix du Meilleur Court Métrage Canadien au Festival international du cinéma francophone en Acadie en 2019.

À LIRE  Covid-19: 188 nouveaux cas confirmés au Maroc, 9.801 au total

Halima Ouardiri, Scénariste, Réalisatrice

Halima est une cinéaste suisso-marocaine qui travaille entre le Canada, le Maroc et la Suisse. Elle a reçu un B.F.A. en Film Production de la Mel Hoppenheim School of Cinema à Montréal.

Son premier film, Mokhtar, tourné en Super16mm, a reçu un très bon accueil dans une centaine de festivals internationaux tel que Toronto, Berlin, Rotterdam et Dubaï, avant d’avoir été diffusé sur France 3, CBC et à la TSR.

Le film a gagné de nombreuses distinctions, dont deux Prix de la Meilleure Réalisation et cinq Prix du Meilleur Film. Tourné dans un petit village du sud du Maroc, le film met en vedette les villageois, beaucoup de chèvres et un hibou.

De tous les interprètes, seul le hibou est un acteur professionnel. Aujourd’hui, Halima passe au long avec Nico, un récit initiatique inspiré de son expérience comme garde du corps à Genève, sa ville natale, et avec le développement du scénario de La Camel Driving School dans la Sélection annuelle 2017 du Groupe Ouest.