Le président du gouvernement andalou, Juan Manuel Moreno, a décerné au conseiller du roi Mohammed VI, André Azoulay, la médaille d’or de l’Andalousie au titre de son “engagement exemplaire pour la solidarité et la concorde et pour sa démarche pionnière à la tête de la fondation des Trois Cultures.

Devant plus d’un millier de personnalités réunies, vendredi au grand théâtre de la Maenstraza à Séville, le président du gouvernement andalou, Juan Manuel Moreno, a décerné au conseiller du roi Mohammed VI, André Azoulay, la médaille d’or de l’Andalousie au titre de son “engagement exemplaire pour la solidarité et la concorde et pour sa démarche pionnière à la tête de la fondation des Trois Cultures qui, depuis plus de 20 ans associe le Maroc, l’Espagne et l’Andalousie pour dire au monde l’art de vivre ensemble “.

Distinction la plus prestigieuse de l’Andalousie, cette médaille a pris cette année un caractère particulièrement solennel dans le cadre de la célébration des 40 ans de la Déclaration de l’autonomie andalouse et c’est dans cette perspective que le président andalou a tenu à souligner que son gouvernement a choisi de “saluer et distinguer la trajectoire d’André Azoulay qui a œuvré depuis des années pour l’entente, la compréhension et le respect mutuel entre le Maroc, l’Andalousie et l’Espagne.”

Avant de recevoir sa médaille des mains du président Moreno, qui avait à ses côtés la présidente du parlement andalou, M. Azoulay a rappelé “la décision historique et visionnaire du Maroc qui, au milieu des années 90, avait proposé à l’Espagne et à l’Andalousie de se réunir pour créer la fondation des Trois Cultures et pour en faire l’institution de référence, l’espace de résilience et de résistance face aux dangers de la fracture culturelle et sociale qui se profilaient déjà tout autour de nous.”

À LIRE  La pandémie de Covid-19 a fait plus d'un million de morts dans le monde

“L’histoire a donné raison au Maroc et c’est à mon roi et à mon pays que je dédie aujourd’hui depuis Séville la médaille qui m’est décernée”, a ajouté M. Azoulay avant de souligner pour conclure que dans un temps et dans un espace où la communauté des nations reste en quête de repères, le Maroc a mis la richesse et la profondeur de sa diversité culturelle et spirituelle au cœur de la modernité de sa société, donnant ainsi toute sa légitimité et sa raison d’être à la fondation des Trois Cultures et à son rayonnement dans l’espace euro-méditerranéen et dans le monde.

Ont assisté à cette cérémonie la quasi-totalité des membres du gouvernement andalou, Karima Benyaich, ambassadeur du Maroc en Espagne, les consuls généraux du Maroc à Séville et à Algésiras, les présidents des grandes universités andalouses, de très nombreux dirigeants d’entreprises, ainsi que les représentants les plus emblématiques de la communauté médiatique espagnole et andalouse.