Les travaux de la 2ème Conférence internationale sur la francophonie économique ont démarré hier à Rabat, sous la thématique “l’entrepreneuriat et l’insertion professionnelle des jeunes et des femmes en Afrique francophone”.

Initiée par l’Observatoire de la francophonie économique (OFE) de l’Université de Montréal en collaboration avec l’Université Mohammed V de Rabat à travers son Centre interdisciplinaire de recherche en performance et compétitivité (CIRPEC), cette conférence de trois jours vise à mettre en lumière les défis que doit relever l’Afrique francophone en vue de libérer le potentiel entrepreneurial de ses jeunes et de ses femmes, et pour faire de l’entrepreneuriat un moteur de croissance économique et d’inclusion sociale et professionnelle.

“l’entrepreneuriat et l’insertion professionnelle des jeunes et des femmes en Afrique francophone”.

Déclinés en tables rondes et ateliers pédagogiques, les travaux de ce colloque international permettront aux quelques 250 participants venus de 26 pays de débattre avec d’éminents experts nationaux et internationaux au sujet de questions liées à l’employabilité et à l’insertion socio-économique des jeunes, pour mieux comprendre les défis que l’Afrique francophone doit relever et identifier les moyens à engager pour y arriver.

Par ailleurs, le directeur de l’OFE de l’Université de Montréal, Brahim Boudarbat, a souligné que l’intégration des jeunes et des femmes dans le marché du travail est une problématique que connaît l’Afrique et plus particulièrement l’Afrique francophone, une question au sujet de laquelle “nous avons élaboré plusieurs réflexions et nous sommes parvenus à démontrer que l’entrepreneuriat pourrait être une nouvelle issue pour les jeunes et les femmes de cette région en matière d’intégration économique et de développement”.

À LIRE  LA 24ème édition DE FORUM Horizons Maroc dédiée à l'Afrique REVIENT EN FÉVRIER à PARIS

“A travers cette rencontre, nous allons essayer d’étudier la question de l’entreprenariat y compris les barrières qui entravent les jeunes pour en tirer des conclusion et des recommandations et ainsi mettre en valeur le potentiel important que détiennent les jeunes et les femmes de l’Afrique francophone”, a t-il poursuivi, ajoutant que l’esprit entrepreneurial est très développé en Afrique francophone mais ce potentiel reste très peu exploité à cause de quelques barrières liées à la formation, à l’accompagnement et au financement.

De son côté, le directeur du CIRPEC, Omar Hniche, a affirmé que cette conférence internationale dont le thème revêt une grande importance, s’inscrit dans les priorités nationales en matière de soutien et d’accompagnement, surtout sur le plan du financement, des jeunes entrepreneurs et porteurs de projets, relevant que cette thématique est importante dans la mesure où elle vient conforter l’ancrage africain du Maroc et renforcer ainsi l’ouverture de notre pays sur le continent africain.

“A travers cette rencontre, nous allons essayer d’étudier la question de l’entreprenariat y compris les barrières qui entravent les jeunes pour en tirer des conclusion et des recommandations et ainsi mettre en valeur le potentiel important que détiennent les jeunes et les femmes de l’Afrique francophone”

Cette manifestation scientifique sera l’occasion de débattre de questions qui s’inscrivent dans la vision stratégique du Maroc en matière d’insertion et d’employabilité des jeunes comme l’un des principaux leviers du développement du pays. Elle offre également l’opportunité de consolider l’ancrage africain du Maroc.

L’événement coïncide également avec le 50e anniversaire de la création de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et constitue donc une occasion pour aborder les questions et alimenter les réflexions inscrites au cœur des préoccupations des acteurs de la Francophonie.

À LIRE  LA BERD ACCORDE 15 MILLIONS D’EUROS À BANCO SABADELL EN FAVEUR DES PME DU MAROC