« Rabat, ville protectrice de ses enfants », l’Observatoire national des Droits de l’enfant (ONDE) a organisé ce jeudi au siège de la Wilaya de la région de la Rabat-Salé-Kenitra l’atelier de restitution des résultats de l’initiative « Rabat, ville protectrice de ses enfants ».

Aux côtés des responsables de la Wilaya, la directrice exécutive de l’Observatoire a présenté un diagnostic de l’offre et de la demande en matière de protection de l’enfance à Rabat.

Directrice exécutive de l’ONDE, Lamia Bazir a expliqué que ce projet « s’inscrit dans le cadre de la campagne africaine « Villes sans enfants dans la rue », lancé à Marrakech le 24 novembre 2018, sous le patronage du Roi Mohammed VI et sous la présidence effective de la princesse Lalla Meryem, présidente de l’Observatoire national des Droits de l’enfant ».

Rabat, ville protectrice de ses enfants: la capitale comme modèle africain 1
Lamia Bazir, Directrice exécutive de l’ONDE

Il s’agit d’une manifestation qui avait connu la participation de plus de 5 000 participants, dont des décideurs et des élus Africains. « C’était une opportunité idéale pour placer l’enfance au centre de la politique urbaine du continent, développer et partager les bonnes pratique « Made In Morocco », en consolidant l’engagement du Royaume, au plus haut niveau, au profit de l’enfance africaine » a souligné la responsable.

” Faire des villes et des communautés locales un protecteur pour tous leurs habitants, en particulier les enfants, c’est notre mot d’ordre”

C’est dans ce cadre qu’un accord multilatéral a été signé entre l’Observatoire et divers départements gouvernementaux, en plus de l’ensemble des intervenants au niveau de la région Rabat-Salé-Kenitra « afin d’appliquer idéalement l’initiative à Rabat« . Puis, un deuxième accord a été conclu entre l’ONDE et l’Union africaine des cités et gouvernements locaux (CGLU) pour le partage et la diffusion au niveau africain.

À LIRE  Respirateur 100% marocain: Le marocain Hicham Lahlou fait don du design

“Faire des villes et des communautés locales un protecteur pour tous leurs habitants, en particulier les enfants, c’est notre mot d’ordre” , a notamment déclaré Lamia Bazir, soulignant que ce grand projet en cours d’exécution à Rabat « est une application typique de l’initiative africaine du Royaume ».

« Le développement d’une stratégie d’intervention au niveau territorial permet aux responsables locaux africains de définir les conditions de base à mettre en place pour assurer une protection plus efficace des enfants », a-t-elle indiqué.

Grâce au travail conjoint de la Wilaya de Rabat-Salé-Kenitra, cette stratégie comprend un ensemble de mesures concrètes et pratiques pour renforcer un environnement protecteur pour les enfants en situation de vulnérabilité. « S’il vise à responsabiliser les institutions et les acteurs impliqués, le projet place l’enfant au centre de ses intérêts et relève d’une initiative modèle à dimension continentale« , s’est félicitée la directrice exécutive de l’ONDE.

Les composantes et services d’intervention au niveau de la capitale seront utilisés comme des modèles de mécanismes et d’outils adaptatifs. Leurs études, schémas directeurs et bonnes pratiques seront partagées à la fois au niveau national et continental avec d’autres villes et communautés africaines.

Il est ainsi attendu que plusieurs guides de bonnes pratiques soient publiés. Ils seront mis à la disposition des responsables aux niveaux régional et territorial pour une meilleure application des mécanismes prévus en vue de mettre un terme au phénomène des enfants abandonnés dans la rue.