Le Maroc aspire à doubler son PIB agricole entre 2020 et 2030 à 250 milliards de dirhams grâce à une nouvelle stratégie baptisée Génération Green.

Génération Green vise également à porter les exportations à 60 milliards de dirhams d’ici 2030, a déclaré le chef de l’agence de développement agricole (ADA). Cette nouvelle stratégie, stimulée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, prévoit également des incitations à l’investissement et des facilités pour encourager les jeunes entrepreneurs agricoles, a-t-il souligné. Également, il a ajouté qu’une assurance agricole et des mesures de protection sociale seront au profit de 3 millions d’agriculteurs.

En effet, Sa Majesté le Roi Mohammed VI du Maroc avait, ces derniers mois, demandé instamment des mesures pour promouvoir le développement d’une classe moyenne rurale en développant l’activité agricole et en facilitant l’accès aux prêts à la campagne. Par ailleurs, le Maroc a également lancé une initiative pour protéger ses 9 millions d’hectares de forêts, y compris la plantation de 130.000 hectares d’arbres dans une initiative qui créerait 27.000 emplois liés aux forêts.

Dans le cadre des mesures visant à faciliter les prêts aux jeunes entrepreneurs, y compris ceux des zones rurales, le taux préférentiel offert aux jeunes investisseurs et porteurs de projets a été fixé à 2% en zone urbaine et à 1,75% en zone rurale.

Un fonds spécial a vu le jour pour garantir ces prêts d’une valeur de 6 milliards de dirhams avec le Fonds Hassan II pour le développement social et économique en ajoutant 2 milliards de dirhams exclusivement réservés aux investisseurs des zones rurales. A travers ces mesures, le Maroc prône un nouveau modèle de développement qui vise à encourager l’esprit d’entreprise, à réduire les disparités et à lutter contre la pauvreté.

À LIRE  HCP: Le Maroc compte 200.000 enfants économiquement actifs en 2019

Génération Green

Maroc Vert avait permis en 11 années, de doubler le PIB agricole et de multiplier les exportations par 2,4. Avec Génération Green, le PIB agricole doublerait de nouveau d’ici 2030, passant donc à 200-250 milliards de DH. Un quadruplement en une vingtaine d’années.

Parmi les autres objectifs de la nouvelle stratégie, gagner 50% de rendement supplémentaire. Et doubler encore les exportations agricoles qui passeraient à 50-60 milliards de DH.

70% de la production en 2030 serait valorisée. Valoriser signifie transformer et donc gagner en valeur ajoutée. A ce titre, les contrats- programmes seront au rendez-vous, dont celui déjà signé, des industries agro-alimentaires.

100.000 hectares supplémentaires seront consacrés aux cultures bio, dans le cadre de l’encouragement aux filières à haut rendement.

Maroc Vert a réussi une forte hausse des productions agricoles. Mais il n’a jamais pu restructurer les circuits de distribution. Ceux-ci restent opaques, entre les communes, les commerçants, les transporteurs, les souks… De sorte que la commercialisation reste plus rentable que la production, une aberration.

Le Maroc aura progressivement une agriculture plus résiliente, plus efficiente, avec un doublement de l’efficacité hydrique et une meilleure conservation des sols.

Sur le plan humain, 350.000 à 400.000 ménages verront une amélioration volontariste de leurs revenus grâce à des incitations élargies et ciblées, sans plus de précisions pour le moment. L’assurance agricole sera élargie pour couvrir 2,5 millions d’hectares.

Le Maroc aura progressivement une agriculture plus résiliente, plus efficiente, avec un doublement de l’efficacité hydrique et une meilleure conservation des sols.

Actuellement, seuls 1,8 million d’agriculteurs sont couverts par la protection sociale. Akhannouch estime que la mise en place du statut d’exploitant agricole ouvrira droit à la protection sociale pour 950.000 agriculteurs supplémentaires et leurs familles. La mobilisation des professionnels dans l’objectif de déclarer davantage d’ouvriers agricoles devrait rajouter 500.000 agriculteurs supplémentaires. En gros, en 2030, on sera passé de 1,8 à 3,25 millions d’agriculteurs et leurs familles, soit 80% du total.

À LIRE  Baleària présente son projet de formation des jeunes marocains à Tanger

Au moins 1 million d’hectares de terres collectives seront mis à la disposition des entrepreneurs, jeunes ou investisseurs, avec des mesures incitatives, pour créer de la valeur et des emplois. 150.000 jeunes seront formés en 10 ans dans le cadre de la nouvelle stratégie de formation professionnelle.