Sept Marocaines figurent sur la liste 2020 des 100 femmes d’affaires les plus puissantes de la région du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MENA) que vient de publier le magazine américain Forbes.

En tête de ce classement trône la présidente de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), Nezha Hayat, classée 7ème de la région MENA. Forbes rappelle que Hayat préside depuis 2016 cette institution qui gère une capitalisation boursière d’environ 65 milliards de dollars et représente des sociétés jouant un rôle majeur dans l’économie marocaine.

Sept Marocaines parmi les 100 femmes d’affaires «les plus puissantes» de la région MENA 1
Nezha Hayat, la présidente de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC)

Laila Mamou : Citée à la 20e position du classement, elle occupe depuis Octobre le poste de directrice en charge des filiales et participations du Crédit Agricole. Le magazine rapporte qu’elle avait rejoint la banque en 1990 et qu’elle avait occupé plusieurs postes de responsabilités dans des filiales de la banque française aux Pays-Bas, en Allemagne, au Portugal et en Espagne, parallèlement à sa présidence du Conseil d’administration de la société de crédit Wafa Salaf au Maroc.

Sept Marocaines parmi les 100 femmes d’affaires «les plus puissantes» de la région MENA 2
Laila Mamou, Présidente du Directoire de Wafasalaf

Salwa Idrissi Akhennouch : A l’origine du plus grand centre commercial du pays (Morocco Mall), elle occupe la 22e position du classement. En outre, elle détient depuis 2001 l’exclusivité de la marque Zara au Maroc.

Sept Marocaines parmi les 100 femmes d’affaires «les plus puissantes» de la région MENA 3
Salwa Akhannouch, PDG du Groupe Aksal

Rita Maria Zniber : PDG du groupe Diana Holding (370 millions de dollars de chiffre d’affaires en 2018), elle arrive en 32e position. Diana Holding détient notamment 11% du groupe français Marie Brizard Wine & Spirits.

Sept Marocaines parmi les 100 femmes d’affaires «les plus puissantes» de la région MENA 4
Rita Maria Zniber, PDG du groupe Diana Holding

Nadia Fassi Fihri : PDG du groupe de télécommunication Inwi depuis 2015, elle est la 36e femme d’affaires la plus influente de la région MENA.

Sept Marocaines parmi les 100 femmes d’affaires «les plus puissantes» de la région MENA 5
Nadia Fassi Fihri, PDG du groupe de télécommunication Inwi

Lamia Tazi : Celle qui vient tout juste d’être nommée PDG de Sothema arrive en 57e Position de ce classement.

Sept Marocaines parmi les 100 femmes d’affaires «les plus puissantes» de la région MENA 6
Lamia Tazi, PDG de Sothema

Meriem Bensaleh Chaqroun : L’ancienne présidente de la CGEM arrive en 58e position. Elle occupe toujours le poste de PDG des Eaux minérales d’Oulmès, fleuron du groupe familial Holmarcom.

Sept Marocaines parmi les 100 femmes d’affaires «les plus puissantes» de la région MENA 7
Meriem Bensaleh Chaqroun, PDG des Eaux minérales d’Oulmès
À LIRE  lA POLICE RENFORCE LA SÉCURITÉ AUTOUR DES ÉCOLES MAROCAINES