L’expansion du coronavirus (Covid-19) « menace l’humanité tout entière », a averti le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres. « L’ensemble de l’humanité doit riposter.

Une action et une solidarité mondiales sont cruciales. » Plus de trois milliards de personnes, soit plus du tiers de l’humanité (évaluée par l’Organisation des Nations unies, l’ONU, à 7,8 milliards de personnes en 2020), sont désormais appelées à rester confinées, selon un décompte de l’AFP.

Au moins 475 000 cas de nouveau coronavirus, parmi lesquels 21 307 décès, ont été officiellement déclarés dans le monde depuis le début de la pandémie en ce jeudi matin. Si les nouveaux cas continuent de stagner, l’Italie reste le pays le plus touché au monde avec 7 503 décès (684 en 24 heures) pour 74 386 cas confirmés et 3169 guérisons. Elle est suivie désormais par l’Espagne, où le nombre total de morts (3 747) a hier mercredi 25 mars 2020 dépassé celui en Chine (3 281), L’Espagne compte près de 50 000 cas de contamination pour 5367 de rétablissements.

La Chine n’a enregistré jeudi aucun nouveau cas de contamination d’origine locale au coronavirus, mais les autorités sanitaires ont fait état de 67 cas importés supplémentaires. Six décès ont été enregistrés, dont cinq dans la ville de Wuhan, berceau de l’épidémie, selon le bilan officiel.

En France, l’armée a été mobilisée. Baptisée «Résilience», l’opération doit venir en aide à la population. Dans l’Hexagone ce sont 25 600 cas qui ont été recensés pour 1331 décès et 3900 patients rétablis.

Le nombre de morts a explosé aux Etats-Unis. Le pays compte 1031 décès pour 68 572 cas confirmés. Comme dans beaucoup de pays, le nombre de personnes contaminées est sans doute nettement supérieur. On dénombre 280 morts dans la seule ville de New York. Les Etats-Unis sont en voie de devenir l’épicentre de la pandémie du coronavirus (Covid-2019). Pour soutenir l’économie, le Sénat a approuvé à une écrasante majorité un plan « historique » de 2 000 milliards de dollars. Les dirigeants du G20 se réunissent en urgence jeudi.

À LIRE  L’Espagne salue la position du Maroc dans la lutte contre le terrorisme

Les dirigeants du G20, se réunissent en urgence ce jeudi. Le G20 représentant les pays les plus industrialisés de la planète dont les Etats-Unis, la Chine, le Japon, l’Allemagne, l’Italie et la France, se réunira en urgence par vidéoconférence pour tenter d’apporter une réponse coordonnée à la pandémie du coronavirus (Covid-19). Cette dernière s’étend de plus en plus en Afrique. Le Mali et la Libye qui faisaient jusqu’ici figure d’exceptions sur le continent Africain ont officiellement annoncé leurs premiers cas confirmés. Dans ces deux pays, l’instabilité sécuritaire fait craindre quant à leurs capacités de réponse à cette épidémie de grande ampleur à l’instar d’autres pays africains.

Comme de nombreux pays du continent passés sous le régime de l’état d’urgence, l’Afrique du Sud est entrée en confinement. Les paradoxes africains sont uniques. Au Mali l’état d’urgence sanitaire a été décrété ainsi qu’un couvre-feu nocturne (21 heures à 5 heures du matin, dans tout le pays mais, les élections législatives sont maintenues pour dimanche, comme prévu.

La Bolivie a décrété l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 15 avril. Au Chili, l’agglomération de Santiago, soit 1,3 million d’habitants, vont être confinées pour au moins une semaine.

AFP-