Les travailleurs de l’informel, et leurs familles, détenteurs de la carte du Ramed ont commencé à bénéficier, à partir du lundi 6 avril, des montants du soutien financier de l’Etat. Les aides proviennent du Fonds spécial Covid-19 mis en place sur instructions royales.

Les familles inscrites au régime du Ramed ont été les premières à recevoir les aides provenant du Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du Covid-19 et dont le montant varie entre 800 à 1200 dirhams en fonction de la taille des ménages.

Après avoir reçu un sms du numéro 1212, plusieurs Casablancais se sont déplacés aux agences Wafacash ou à celles de la Banque populaire près de leur domicile afin de récupérer leurs aides.

Le retrait de l’argent dans ces agences s’est déroulé conformément au planning et aux règles de sécurité imposées en cette période de confinement pour éviter la propagation du virus.

Les titulaires de la carte du Régime d’assistance médicale (RAMED) ont commencé à percevoir les aides financières attribuées par le Fonds spécial de gestion de la pandémie du Coronavirus (Covid-19), tout en veillant au strict respect des mesures sanitaires.

L’opération d’aide aux ménages “ramedistes” opérant dans l’informel, qui n’ont plus de revenus du fait du confinement obligatoire, se poursuit depuis lundi au niveau des guichets automatiques bancaires (GAB) et des bureaux de poste, dans les différentes villes du Royaume.

Cette opération se déroule dans le strict respect des mesures sanitaires préconisées par les pouvoirs publics, pour endiguer la propagation de la pandémie. Adoptant toutes les précautions de distanciation sociale et portant pour la plupart des masques de protection, les bénéficiaires font montre d’une prise de conscience généralisée en termes de prévention contre les éventuels risques de contamination.

À LIRE  Le Roi Felipe VI d’Espagne souligne l'”énorme potentiel” de coopération avec le Maroc

De leur côté, les autorités locales, accompagnées de bénévoles portant des gilets jaunes en guise de signe distinctif, sont omniprésentes au niveau des différents arrondissements de la ville et encadrent le bon déroulement de cette opération.

Le Comité de veille économique (CVE), réuni lundi 23 mars, avait décidé de traiter en deux phases la question du secteur informel impacté par le confinement obligatoire, à savoir une première dédiée aux ménages ramedistes et une deuxième qui concerne l’octroi d’aides aux non-ramedistes opérant dans l’informel.

Il a, ainsi, été décidé d’attribuer une aide à hauteur de 800 dirhams pour les ménages de deux personnes ou moins, de 1.000 dirhams pour les ménages formés de trois à quatre personnes et de 1.200 dirhams pour les ménages de plus de quatre personnes.

Cette aide de subsistance est servie par le Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du Coronavirus (Covid-19), créé sur Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.