Le nouveau bilan dévoilé aujourd’hui à 18h00 par le ministère de la santé fait état de 74 nouveaux cas de contamination au Covid-19, ce qui porte à 1448 le nombre total des personnes infectées depuis le déclenchement de la pandémie à ce jour.

Comme prévu, la situation épidémiologique liée à la propagation du COVID-19 au Maroc a connu quelques changements durant les dernières 24 heures.

Idem pour le bilan des décès qui a atteint aujourd’hui 107 cas, après que 10 autres citoyens aient malheureusement trouvé la mort des suites du coronavirus durant les dernières 24 heures.

Le nombre de guérisons a également enregistré une hausse, atteignant 122 cas suite au rétablissement de 13 personnes supplémentaires.

Les nombre des personnes testées négatives suite aux analyses de laboratoire a quant à lui atteint à ce jour 5791 cas.

Avec ces chiffres présentés par le directeur de l’épidémiologie et de la lutte contre les maladies, Mohamed Lyoubi, la région de Casablanca-Settat se maintient en tête des périmètres les plus affectés par le virus. Celle-ci représente en effet 30% des territoires atteints, suivie par les régions de Marrakech-Safi (environ 19%), Rabat-Salé-Kénitra (environ 15) et Fès-Meknès (plus de 12%).

La moyenne d’âge et l’état clinique des personnes infectées n’ont subi aucun changement par rapport aux données délivrées lors du précédent point de situation.

Ainsi, pour ce qui est de l’Etat clinique, 15% des cas ne présentaient aucun symptôme lors de la prise en charge, 70% étaient des cas légers ou bénins et 15% se trouvaient en stade avancé ou dans un état grave. Quant à la moyenne d’âge, elle se situe toujours entre 47 et 48 ans.

À LIRE  Covid-19: 34% des ménages marocains sans aucun revenu

Par ailleurs, Mohamed Lyoubi a apporté quelques précisions sur les changements qui interviennent au niveau de certains chiffres, notamment ceux relatifs à la répartition géographique des cas, et qui créent une certaine confusion chez les observateurs.

Cette situation est le résultat d’une révision des données initiales recueillies au début de la déclaration des cas, explique le responsable. Celles-ci sont soumises à des investigations plus approfondies qui peuvent révéler certaines erreurs, comme par exemple une confusion entre le lieu de résidence et le lieu de l’hospitalisation, ou encore entre la source de contamination et les conditions de contraction du virus.

Voici la répartition des cas par régions :

  • Casablanca-Settat : 420
  • Rabat-Salé-Kénitra : 215
  • Marrakech-Safi : 276
  • Fès-Meknès : 176
  • Tanger-Tétouan-Al Hoceima : 127
  • L’Oriental : 96
  • Drâa-Tafilalet : 67
  • Béni Mellal-Khénifra : 42
  • Souss-Massa : 22
  • Laâyoune-Sakia El Hamra : 4
  • Dakhla-Oued Eddahab : 2
  • Guelmim-Oued Noun : 1