Après l’aide aux employés affiliés à la CNSS en situation d’arrêt temporaire de travail, aux ménages ramédistes opérant dans le secteur informel, c’est au tour des ménages non-ramédistes opérant dans ce même secteur de bénéficier de l’appui du Comité de Veille Economique.

Une aide de subsistance leur sera servie par le Fonds Spécial pour la Gestion de la Pandémie de Coronavirus.

L’opération d’’inscription a démarré ce vendredi sur la plateforme tadamoncovid.ma et durera jusqu’à jeudi 16 avril à minuit.

Les chefs de ménages opérant dans le secteur informel qui ne sont pas inscrits dans le Ramed pourront faire leurs déclarations sur la plateforme « www.tadamoncovid.ma » dès ce vendredi 10 avril à 8H00 afin de bénéficier des aides financières prévues pour remédier à l’impact des mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence décrété.

Selon un communiqué du ministère de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration, les montants sont prévus en fonction de la taille du ménage : 800 DH pour les ménages de deux personnes ou moins, 1.000 DH pour les ménages composés de trois à quatre personnes et 1.200 DH pour les ménages de plus de quatre personnes.

La possibilité de déclaration via la plateforme va durer jusqu’à jeudi 16 avril à minuit, précise la même source. Et d’ajouter que les déclarations peuvent se faire soit sur un ordinateur ou à partir d’un smartphone. Le numéro de téléphone à introduire lors de la saisie des informations doit être celui du chef de ménage. C’est bien ce téléphone qui servira après la déclaration de lien avec l’administration et pour informer le chef de ménage de la procédure de versement de l’aide.

À LIRE  DES ACCORDS SIGNÉS ENTRE L'ESPAGNE ET LE MAROC POUR UNE AGRICULTURE DURABLE

De par la nécessité de disposer de données concernant les non-Ramedistes opérant dans le secteur informel et dans le but de répondre rapidement aux demandes de cette catégorie de ménages, il y a lieu d’apporter le plus grand soin à l’alimentation du formulaire électronique à remplir.

Aucune déclaration enregistrée par un membre d’un ménage qui n’est pas celle du chef du ménage, n’est recevable, souligne le communiqué, ajoutant qu’aucune déclaration concernant un ménage qui a déjà bénéficié d’une aide financière de la part de l’Etat, n’est recevable.

Le numéro 1212 peut être contacté pour apporter l’assistance aux ménages et répondre à leurs réclamations éventuelles, indique le ministère, notant que toute déclaration volontairement non fondée est passible de poursuites judiciaires.