Une équipe de chercheurs marocains, composée d’ingénieurs et de médecins, a annoncé le lancement en version initiale d’un “masque intelligent de détection automatique à distance” du Covid-19 (MIDAD), accompagné d’une application de “tracking” (Trackorona), qui propose une méthode de prédiction et de diagnostic de la maladie.

Selon ces chercheurs, le masque, qui sert également de barrière de protection, a été conçu en utilisant l’impression 3D et contient une carte et des capteurs de température, d’humidité et de pression permettant de mesurer la pression et le cycle respiratoire, ainsi que le taux d’oxygène dans le sang spO2 (en le combinant avec un Oxymètre).

« MIDAD » fait partie des 6 projets retenus à un concours international baptisé « HakingCovid19 » organisé par HEC Paris et d’autres partenaires, qui ont reçu pas moins de 102 candidatures. Grâce à cette distinction, un investisseur marocain a proposé de financer la production de ce masque.

Dans une déclaration à la presse, le coordinateur de l’équipe scientifique le Dr. Mouhsine Lakhdissi, a précisé que ce masque est relié via Bluetooth à l’application Trackorona qui propose le « tracking » (traçage) des déplacements de l’utilisateur pour détecter son niveau de respect du confinement et de la distanciation sociale.

Il a fait savoir que l’application, qui peut être téléchargée gratuitement sur smartphone indépendamment du masque, propose un formulaire d’auto-diagnostic validé médicalement et une technologie innovante de détection des symptômes de la maladie par la voix.

L’application utilise, aussi, un « framework » évolutif de prédiction multi-facteur utilisant des données environnementales, comportementales et médicales du patient et de l’intelligence artificielle.

À LIRE  L’incroyable geste d’un Palestinien pour voir sa mère atteinte du Covid-19 une dernière fois

Il a expliqué que cette application permet de remonter les données vitales du masque en les combinant avec les autres données d’auto-diagnostic, de détection intelligente par la voix et de suivi du comportement pour évaluer la probabilité d’infection, mais également connaître les personnes fréquentées par l’utilisateur, tout en respectant la loi sur la protection des données personnelles.

Le masque intelligent MIDAD et l’application Trackorona sont un projet 100% marocain, qui propose une méthode innovante et à faible coût, a-t-il dit, soulignant que c’est « une modeste contribution scientifique mise à la disposition de notre pays en guise de reconnaissance et qui reste ouverte aux améliorations, adaptations et rectifications apportées par les experts ».

Concernant les étapes franchies pour protéger cette invention, le Dr. Lakhdissi a expliqué qu’une demande de brevet a été déposée pour ce dispositif qui va être lancé en Open Source pour les citoyens et le gouvernement marocains.

Il a indiqué que l’équipe scientifique a travaillé sur ce projet durant un mois, ajoutant que l’idée est le fruit d’une réflexion collective dans le cadre de la mobilisation citoyenne et active en lien avec la pandémie, notant que des contacts ont été établis dans ce sens avec le centre de recherche de la Faculté de médecine de Casablanca.

Il s’agit d’un projet innovant qui a tiré profit des expériences entreprises en Corée du sud, à Singapour, en Allemagne et en Suisse portant sur le confinement, la distanciation sociale et la détection de la maladie via l’empreinte vocale.

Ce masque peut être utilisé pour lutter contre le coronavirus, mais également en matière de médicalisation à distance dans d’autres cas de maladies.

À LIRE  la crise du Covid-19 n’a fait que renforcer le partenariat stratégique entre le Maroc et l’Espagne a affirmé Mme Benyaich

MAP-