Depuis le début de l’état d’urgence sanitaire décrété par le Royaume le 19 mars dernier pour contenir la propagation du Coronavirus, FRS a décidé de garder opérationnelle la ligne Tanger-Med Algeciras, dans le but de garantir l’acheminement du fret et l’approvisionnement des marchandises.

“Sur les sept bateaux qui continuent de connecter le Maroc est l’Espagne, à travers le détroit de Gibraltar, trois sont opérés par FRS. Ces navires font des rotations pour assurer sept départs quotidiennement, assurant constamment le flux du cargo entre les deux pays. Pendant les quatre dernières semaines, ce ne sont pas moins de 40.000 tonnes de marchandises qui ont été transportées par l’opérateur entre les ports de Tanger Med et Algeciras (soit 2.000 camions TIR plus ou moins)”, indique-t-on dans un communiqué.

Et d’ajouter que FRS applique scrupuleusement les mesures d’hygiène et de sécurité nécessaires à bord de ses navires, permettant ainsi aux transporteurs, membres de l’équipage et personnel à terre de travailler dans des conditions optimales. “La prise de la température de toute personne embarquée à bord, et la désinfection systématique des camions, sont quelques-unes des mesures appliquées, tel que recommandé par les organismes publics de référence au Maroc et en Espagne”.

Il s’agit de marchandises diverses, essentiellement des exports issus des secteurs industriels marocains, des produits agroalimentaires ou même des importations pour les besoins locaux. FRS exploite trois navires parmi les sept qui continuent de connecter les deux rives du Détroit avec sept départs quotidiens.

À LIRE  Violation de l’état d’urgence sanitaire : 49.274 personnes poursuivies en justice