Gravement touchés par le Covid-19, deux médecins chinois sont sortis du coma avec la peau beaucoup plus foncée. Les photos ont de quoi surprendre et soulèvent de nombreuses questions. Pourtant, elles sont bien réelles.

Le Dr Yi Fan et le Dr Hu Weifeng, tous deux âgés de 42 ans, ont attrapé le nouveau coronavirus alors qu’ils soignaient des patients à l’hôpital central de Wuhan, foyer de l’épidémie, en janvier dernier.

Ces médecins étaient de proches collaborateurs du lanceur d’alerte Li Wenliang, qui a été sanctionné par la Chine pour avoir sonné l’alarme de l’existence d’un virus très contagieux. Celui-ci en est d’ailleurs décédé le 7 février.

Egalement gravement atteints par le Covid-19, le Dr Yi Fan et le Dr Hu Weifeng ont été placés dans des comas artificiels et se sont réveillés il y a peu.

Des images aujourd’hui font le tour du monde: dans leur lit d’hôpital, les peaux des deux médecins sont visiblement plus sombres. Selon la chaîne de télévision, CGTN, la China Global Television Network, c’est parce qu’elles sont couvertes d’hématomes. C’est l’un des effets secondaires rencontrés parce que leurs foies respectifs ont été endommagés par le virus, ont déclaré les médecins aux médias officiels chinois.

S’adressant à l’agence chinoise CCTV depuis son lit d’hôpital, le Dr Yi a déclaré qu’il était rétabli. Il a dit qu’il pouvait se déplacer normalement dans son lit, mais qu’il avait encore du mal à marcher de façon autonome. Le Dr Yi a raconté que cette épreuve dans sa lutte contre la maladie mortelle l’avait, dans une certaine mesure, traumatisé. Il a raconté au journaliste présent: “Quand j’ai pris conscience de mon état, j’avais peur. J’ai souvent fait des cauchemars.”

À LIRE  CORONAVIRUS: CONTRÔLE SANITAIRE AUX FRONTIÈRES

Il a dit qu’il avait progressivement surmonté cet obstacle psychologique grâce au soutien des médecins présents.