C’est ainsi que la Fédération marocaine des arts culinaires (FMAC) a mobilisé un grand nombre de chefs cuisiniers dans plusieurs villes à travers le Maroc en vue de concocter des repas pour le personnel hospitalier, en partenariat avec l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) et le groupe Rahal.

Les professionnels de la gastronomie ont rejoint l’élan de solidarité national. Ils ne ménagent aucun effort pour apporter du réconfort à tous les soignants qui militent au premier rang face au coronavirus.

Ce sont ces chefs cuisiniers qui mettent leur savoir-faire culinaire au service du corps médical pour préparer des repas chauds et équilibrés tout en respectant les mesures d’hygiène sanitaire. A la découverte de l’initiative portée par la Fédération Marocaine des arts Culinaire, en partenariat avec l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail.

La FMAC distribue près de 10.000 repas aux malades et équipes médicales

Solidarité/ FMAC: Les chefs cuisiniers, ces autres soldats dans la bataille contre le Covid-19 1

«Une armée marche à son estomac», disait Napoléon. Et cela reste valable pour toutes les armées, y compris le personnel médical et l’ensemble des fonctionnaires engagés dans la bataille contre le nouveau coronavirus (Covid-19).

L’opération qui a vu le jour suite à l’initiative prise par le bureau de la fédération à Rabat, a commencé le 26 mars dernier, avec la distribution de repas préparés par une équipe de 16 chefs, aux malades atteints du Covid-19 et aux équipes médicales de l’hôpital Moulay Abdellah de Salé. L’action s’est étalée par la suite sur les autres bureaux régionaux du Royaume, notamment au Nord et au Sud du pays.

Solidarité/ FMAC: Les chefs cuisiniers, ces autres soldats dans la bataille contre le Covid-19 2

Pour le rôle qu’a joué l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail, l’établissement a mis à la disposition de la FMAC ses instituts spécialisés en hôtellerie et restauration dans les quatre coins du Royaume et désigné des groupes d’étudiants pour prêter main forte aux chefs cuisiniers.

À LIRE  Covid-19: annulation de la 19ème édition du Festival Mawazine Rythmes du Monde

« Nous avons commencé par l’hôpital de Salé. Les repas ont été préparés dans les cuisines et les installations que nous a fournies l’OFPPT. Pour les types de repas que nous avons préparés, ils varient selon les donations, qui ne sont pas nombreuses d’ailleurs, et puisqu’on ne dispose pas à côté d’un fonds destiné à cette action », nous explique Mounir Rochdi, l’initiateur de cette action et membre de la fédération au bureau de Rabat.

Solidarité/ FMAC: Les chefs cuisiniers, ces autres soldats dans la bataille contre le Covid-19 3

En donnant plus de détails sur l’initiative, Mounir Rochdi explique qu’au tout début de son action, le bureau de la fédération à Rabat a décidé d’arrêter de fournir l’hôpital de Salé, puisque son administration a décidé de prendre un traiteur, ce qui « interfère avec les principes de bénévolat de la FMAC ».

« Nous faisons cette action à titre bénévole et à but non lucratif. Nous ne pouvons pas servir un établissement gratuitement, aux côtés d’un traiteur qui gagne de l’argent derrière », justifie-t-il.

« Notre initiative, qui était parmi les premières d’ailleurs, s’est répandue de bouche à oreille. On a pu récolter des dons de la part de nos amis, ou des fournisseurs avec qui nous travaillons d’habitude. Quand on a besoin de la matière première on les contacte pour nous aider, mais on ne prend pas d’argent », insiste Rochdi.