Informel: Un total de 4,3 millions de familles opérant dans le secteur informel bénéficieront du soutien du Fonds spécial pour la lutte contre la pandémie du Coronavirus (Covid-19), a indiqué lundi à Rabat, le ministre de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun.

En réponse à une question orale consacrée aux « mesures financières et économiques prises pour faire face à la crise du Covid-19 » à la Chambre des représentants, Mohamed Banchaâboun a souligné que dans le cadre du soutien des chefs de ménages disposant d’une carte du Régime d’Assistance Médicale « RAMED » et affectés par les conséquences de la quarantaine imposée, le nombre de familles concernées par ce soutien a atteint environ 2,3 millions ménages, dont 38% sont issus du milieu rural.

Informel: 4,3 millions de ménages bénéficieront du Fonds spécial Covid-19 1
Mohamed Banchaâboun; ministre de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration

Des équipes spécialisées ont été ainsi mobilisées pour mener à bien cette opération. Tant dans le domaine de l’informatique que financier, ainsi que des programmes informatiques ont été développés en un temps record, tout en faisant du téléphone portable, le moyen de communication avec les chefs de ménages, a-t-il indiqué, relevant qu’environ 16.000 points de distribution des aides ont été mis à disposition, y compris les guichets automatiques.

Le ministre a, dans ce sens, noté que cette opération a permis, jusqu’au dimanche 26 avril, de distribuer plus de 80% des aides financières aux ménages concernés sur tout le territoire marocain, y compris le milieu rural et ce, dans le respect total des conditions sanitaires imposées, faisant observer que ce processus est toujours en cours de réalisation.

Des mesures pour les TPME et PME

S’agissant du soutien des familles opérant dans le secteur informel et qui ne bénéficient pas du régime « RAMED », avec une indemnisation similaire à celle dont ont bénéficié leurs homologues disposant d’une carte RAMED, M. Benchaaboun a expliqué que le nombre de ménages concernés par cette opération s’est élevé à 2 millions ménages, après le contrôle de la cohérence des déclarations déposées sur le site « www.tadamoncovid.ma », soulignant que la distribution effective de ces aides a déjà commencé à partir du jeudi 23 avril.

À LIRE  Al Waleed Ibn Talal cède le Four Seasons Marrakech

Par ailleurs, le Comité de Veille Economique a pris un ensemble de mesures en faveur des entreprises touchées par cette pandémie, notamment les TPME, les PME et les professions libérales, a souligné le responsable gouvernemental.

Parmi ces mesures figurent, le report du remboursement des échéances des crédits bancaires et celles liées aux crédits leasings jusqu’au 30 juin et l’activation d’une ligne supplémentaire de crédit par la Caisse centrale de garantie (CCG) au profit des entreprises dont la trésorerie s’est détériorée en raison de la baisse de son activité, y compris celles travaillant dans le secteur immobilier, a-t-il dit.

Ces mesures ont été très largement appréciées, tant par les personnes physiques que par les entreprises, a soulevé le ministre, notant à ce titre, que les statistiques, jusqu’au vendredi 24 avril, portent sur les demandes de report du remboursement des échéances des crédits bancaires et celles liées aux crédits leasings qui se sont élevées à 416.000 demandes, portant sur 33 milliards de dirhams.

Outre les 310.000 demandes qui ont été traitées et acceptées, 5% ont été rejetées et les autres demandes sont encore en phase d’étude, a ajouté M. Benchaâboun.

Encore d’autres mesures

Concernant les prêts exceptionnels garantis par l’État à travers Damane Oxygène, mis en place pour soutenir les entreprises dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas 500 millions de dirhams, ils ont atteint 9000 prêts d’un montant total dépassant 3,7 milliards de dirhams, dont 124 ont été rejetés, soit moins de 1,5%, a-t-il fait savoir.