Le Maroc a atteint l’autosuffisance en matière de production de masques de protection pour lutter contre le Covid19.

Avec 10 millions d’unités produites au niveau de 23 usines agréés, le Royaume a déjà construit un stock de 50 millions de masques pour préparer la levée du confinement. Selon le ministre marocain de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, a assuré que Royaume est passé à la phase d’exportation des masques de protection.

Dans une intervention, lundi, devant les membres de la première chambre du parlement de son pays, le ministre a toutefois assuré que « l’exportation des masques devrait être suspendue en cas de besoins en approvisionnement du marché national après la levée du confinement ». Et ce n’est pas que les masques qui feront l’objet d’exportation. En effet, le Maroc a commencé également l’exportation des dispositifs médicaux après avoir atteint l’autosuffisance, a assuré le responsable gouvernemental.

Le Maroc commence l’exportation des dispositifs médicaux vers l’Europe 1

Voici les principaux points de la réponse du ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy sur “les répercussions de la pandémie du coronavirus sur l’entreprise marocaine” à la Chambre des représentants:

  • Le Maroc dont la production de masques en tissu totalise près de 10 millions d’unités par jour dans 23 usines, a décidé d’en exporter une partie à l’étranger après avoir atteint l’autosuffisance;
  • Stock stratégique de 50 millions de masques en tissu dans la perspective de la levée du confinement;
  • L’exportation des masques devrait être suspendue en cas de besoins en approvisionnement du marché national après la levée du confinement;
  • Le Maroc produit 2 millions de bavettes en tissu par jour, lesquelles ne seront pas exportées en raison des besoins internes;
  • Le Royaume a décidé d’exporter des dispositifs médicaux après avoir atteint l’autosuffisance;
  • Le programme “Imtiyaz” a vu la réussite de 34 projets innovants, alors que le soutien aux moyennes entreprises a totalisé 10 millions de dirhams et aux petites entreprises un million et demi de DH;
  • 17 certificats d’innovation internationaux ont été obtenus jusqu’à aujourd’hui;
  • L’usine marocaine de production d’éthanol a été reconstruite et a pu assurer au Maroc l’autosuffisance en matière d’éthanol, un produit essentiel pour la fabrication de désinfectants;
  • Le ministère, en partenariat avec les ministères de l’Intérieur, de la Santé et de l’Emploi, a mené un examen approfondi sur près de 1.590 entreprises, notamment sur la propreté des lieux, la disponibilité des matériaux de désinfection, l’utilisation des masques, la vérification des température des employés, l’aération des locaux…
  • Dans la période post-Covid19, l’économie mondiale connaîtra une crise sans précédent dont les impacts dureront des années;
  • Certains secteurs industriels tels que le secteur automobile ont repris leurs activités depuis deux semaines;
  • La pandémie du coronavirus a montré que le Maroc est un pays capable de s’industrialiser et disposant d’ingénieurs de haut niveau;
  • Il n’y a aucun manque d’approvisionnement en ce mois sacré de Ramadan;
  • C’est grâce aux décisions stratégiques prises au début de la crise que le Royaume a pu approvisionner le marché en alimentation, en gaz ou encore en masques.
À LIRE  COVID: Le bilan passe à 516 cas confirmés au Maroc

Poursuivant son intervention, le ministre a fait savoir que le programme « Imtiyaz » a vu la réussite de 34 projets innovants, alors que le soutien aux moyennes entreprises a totalisé 10 millions de dirhams (1 million de dollars) et aux petites entreprises un million et demi de DH. Il a assuré également que 17 certificats d’innovation internationaux ont été obtenus jusqu’à aujourd’hui.

Confiant en la capacité industriel de son pays, le ministre a affirmé que la pandémie du coronavirus a montré que le Maroc est un pays capable de s’industrialiser et disposant d’ingénieurs de haut niveau. Il a d’ailleurs donner l’exemple de l’usine marocaine de production d’éthanol qui a été reconstruite. L’usine a pu assurer au Maroc l’autosuffisance en matière d’éthanol, un produit essentiel pour la fabrication de désinfectants, a-t-il soutenu.