Au Maroc, dans chaque quartier, existent un ou plusieurs fours traditionnels.

Les habitants y font cuire le pain, les gâteaux et les plats (“pastilla”, “méchoui”, “tanjia” et poissons) préparés à domicile. Certains fours fabriquent du pain et de la viennoiserie vendus aux épiciers et aux habitants du quartier.

Les travailleurs sont les enfourneurs (frainis) et les aides (tarrahs). Ces derniers reconnaissent et rangent les planches de pains des clients. Pour certains habitants, ils apportent au four le pain et les plats à cuire et les leur livrent une fois cuits. Les fours traditionnels continuent de remplir leur rôle au sein de la société marocaine, malgré la concurrence des boulangeries modernes.

Et le pain marocain, vous l’avez déjà goûté ? Khobz, mahrash, batbout, baghrir, msemen…autant de délicieux pains marocains. Ils ont tous une forme plutôt plate.

Le four traditionnel, une activité ancestrale 5

La tradition du pain marocaine est particulièrement riche. Où que vous vous baladiez dans le pays, vous voyez des gens qui font du pain.

Le four traditionnel, une activité ancestrale 6
Le four traditionnel, une activité ancestrale 15
À LIRE  LE TAPIS TRADITIONNEL, UNE CULTURE,ARTISANAT ET ÉCONOMIE