Aujourd’hui, comme chaque 18 mai depuis 1977, la communauté mondiale des musées se réunit pour la Journée internationale des musées. Cette année, la célébration se déroule dans les circonstances les plus exceptionnelles depuis sa création. Le moment semble étrange pour faire la fête, car des milliers de musées restent fermés et l’incertitude de ce qui va se passer dans les prochains mois nous dépasse. Cependant, c’est précisément maintenant que nous devons diffuser le message de la Journée internationale des musées.

Cette célébration mondiale est née avec un objectif clair : promouvoir les musées comme une ressource importante pour le développement de la compréhension mutuelle, de la coopération et de la paix entre les peuples. La paix est souvent – et à tort – associée à l’absence de guerre. La crise du COVID-19, loin d’être un conflit au sens où nous l’entendons traditionnellement, montre que la réalité est beaucoup plus complexe.

Rien n’arrête la culture et l’art, pas même la porte fermée d’un musée. Quoique la journée dédiée à ce “conservatoire de collections et de galeries” (18 mai) intervienne dans des circonstances particulières en raison du Covid-19, cet écrin à merveilles “confinées” reste à bien des égards le gardien de tous les beaux secrets du monde. En 2020, confinement oblige, place au numérique et au virtuel !

Moyen important d’échanges culturels, du développement de la compréhension mutuelle, de la coopération et de la paix entre les peuples”, les musées ont droit chaque année, depuis 1977 à leur journée internationale, organisée par le Conseil international des musées (ICOM).

À LIRE  Vernissage de l’exposition de l’artiste peintre Rajae Lahlou

Ce dialogue entre les cultures va se renforcer davantage à partir de 2011. Pour la première fois, l’ICOM initie la Nuit européenne des musées, un événement qui a lieu chaque année le samedi le plus proche du 18 mai.

Cette initiative permet au grand public de rendre une visite nocturne aux musées qu’il fréquente assidûment en journée le reste de l’année. Des œuvres mais également des animations, des concerts, et toutes sortes d’autres événements y sont exposés, une nuit durant.

Mais comme le Covid-19 n’épargne rien ! Les plans ont un petit peu changé pour cette année célébrée sous le thème “Musées pour l’égalité : diversité et inclusion”.

Espaces de contemplation certes mais aussi de rassemblement, les musées se sont vus, à leur tour, fermer leurs portes en respect des mesures de quarantaine généralisées dans différents pays du monde. Et la solution ? Cette fois encore, le numérique a parfaitement honoré son statut de “salvateur au temps du Coronavirus”.

Ainsi, les musées les plus prestigieux du monde, en l’occurrence, le Louvre, la Galerie des Offices, le Metropolitan Museum of Art (MET), la National Gallery et le Guggenheim offrent désormais la possibilité de déambuler à 360°.

Plaçant le grand public au cœur de son plan d’action, mais veillant avant tout à sa sécurité sanitaire, la Fondation Nationale des Musées (FNM) propose, à son tour, une visite virtuelle des expositions phares ayant eu lieu dans les musées sous sa tutelle, et ce à travers une immersion 360°, depuis son canapé !

“Le virtuel, c’est demain. C’est aujourd’hui. Le virtuel, vous l’avez dans votre poche, vous pouvez y avoir accès partout (…). Aujourd’hui, c’est le musée qui se déplace chez les personnes et c’est pour cette raison que les visites virtuelles me paraissent extrêmement importantes. Elles permettent de transporter tous les musées dans les maisons de chaque marocain”, a affirmé le président de la FNM, Mehdi Qotbi dans une vidéo publiée sur le site officiel de la Fondation Nationale des Musées.

À LIRE  Jalil Tijani et son “jeux de société”

Ainsi, plusieurs collections et œuvres, accompagnées de guides vidéos et de textes explicatifs sur différentes thématiques en lien avec les expositions, sont accessibles durant période de confinement. On aurait tort de s’en priver…Et pour les personnes qui veulent organiser leurs activités dans les musées. L’ICOM leur donne rendez-vous entre le 14 et le 16 novembre 2020.

MAP-