L’Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques (AMSSNuR) œuvre constamment à consolider son positionnement en Afrique, par le biais de la coopération Sud-Sud.

L’AMSSNuR a toujours veillé à consolider et à prioriser ses relations avec les pays du Sud, notamment africains, par le biais de la coopération Sud-Sud et la coopération tripartite (AMSSNuR- Agence internationale de l’énergie atomique – organisations consœurs africaines), a relevé l’AMSSNuR dans un communiqué, notant qu’elle en a fait l’une des priorités de son axe stratégique pour 2017-2021.

En effet, l’agence s’est engagée dans les réseaux régionaux et a partagé son expérience dans le domaine de la sûreté et de la sécurité nucléaires et radiologiques, avec les autorités africaines intéressées, a souligné la même source, précisant que le but ultime étant de renforcer la protection de l’Homme, de la société et de l’environnement contre les risques potentiels liés aux rayonnements ionisants et de bénéficier davantage des applications dans divers secteurs d’activité.

Rappelant la présidence du directeur général de l’AMSSNuR du “Forum of Nuclear Regulatory Bodies in Africa” en 2019, l’agence marocaine a indiqué que cette élection est une reconnaissance des étapes franchies au niveau de la mise à niveau du cadre réglementaire et de contrôle marocain en termes de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques, mais aussi une confirmation de la confiance des pays africains dans le modèle réglementaire marocain, dans ses capacités nationales ainsi que dans ses infrastructures.

Le Royaume du Maroc s’impose, aujourd’hui, en tant que modèle en matière de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques au niveau régional, révèle le communiqué, ajoutant qu’il est tenu de partager son expérience avec les pays africains dans le cadre de la coopération Sud-Sud, prônée par SM le Roi Mohammed VI.

À LIRE  Guelmim: Un incendie décime l’oasis de Tighmert

Dans ce sens, l’AMSSNuR a procédé à la signature de plusieurs mémorandums d’entente quinquennaux avec ses autorités consœurs au Burkina-Faso, en Mauritanie et au Rwanda, afin de faciliter l’échange d’informations et d’expertise dans les domaines de la sûreté et de la sécurité nucléaires et radiologiques au niveau africain, note-t-on.

En outre, l’AMSSNuR tâche de faire profiter les organismes africains de l’assistance qu’elle reçoit de ses partenaires en Europe et en Amérique, dont l’infrastructure réglementaire et de contrôle est plus développée.

L’objectif de toutes ces actions entreprises par AMSSNuR est de fluidifier l’échange des informations et des expériences en matière de sécurité nucléaire et radiologique, de renforcer les capacités et le savoir-faire de l’ensemble des pays africains dans le domaine de la sûreté et de la sécurité nucléaires et radiologiques et de contribuer à la promotion de la coopération régionale au niveau du continent, conclut le communiqué.